in ,

Il avait une tique accrochée à son tympan

Crédits : Pixabay

Un petit garçon du Connecticut (États-Unis) a récemment été admis à l’hôpital avec une étrange sensation dans l’oreille droite. Il avait en fait une tique logée dans son oreille, fixée à son tympan.

Ce jeune garçon de neuf ans, bien sûr, ne s’y attendait pas. Il jouait tranquillement avec ses amis dans la cour de son école, lorsqu’il sentit tout d’un coup un léger bourdonnement dans son oreille droite. Il n’avait pas mal, entendait bien, mais avait le sentiment que quelque chose était à l’intérieur. Par mesure de précaution, sa maman a donc décidé de le faire ausculter à l’hôpital pédiatrique de Yale New Haven, dans le Connecticut. Et le diagnostic n’a pas tardé à tomber. Le jeune garçon présentait une otacariose. Autrement dit, d’une infestation du canal de l’oreille par un arthropode. Son étude de cas été publiée dans le New England Journal of Medicine.

Accrochée au tympan

Dans ce cas précis, l’agresseur était un spécimen de Dermacentor variabilis, ou tique américaine du chien. L’arthropode avait sans aucun doute trouvé à l’intérieur de cette oreille un lit douillet, à l’abri, à proximité d’une importante source de nourriture. La tique s’était en effet solidement fixée au tympan du jeune garçon. Le capitule de la tique – la tête – était si profondément ancré dans la peau que le patient dut être opéré sous anesthésie générale. La tique a ensuite été retirée assez facilement grâce à un microscope chirurgical et un crochet auriculaire de Day.

tique
La tique, logée dans l’oreille du jeune garçon. Crédits : Kasle & Waldman, NEJM, 2019)

Pour information, Dermacentor variabilis se trouve généralement dans les zones très boisées, ou dans les hautes herbes. Cette espèce de tique américaine est particulièrement connue pour transporter des bactéries responsables, chez l’Homme, de la fièvre pourprée des montagnes Rocheuses. Ou encore la tularémie, une maladie infectieuse provoquée par Francisella tularensis.

Transmettre Borrelia burgdorferi, l’agent responsable de la maladie de Lyme, ne fait en revanche pas partie de ses attributions. Les principaux vecteurs de B. burgdorferi sont la tique de cerf (Ixodes scapularis) dans l’est des États-Unis, Ixodes pacificus, en Californie et en Oregon, et Ixodes ricinus en Europe.

Fort heureusement pour ce jeune garçon, plus de peur que de mal. Des tests post-opératoires ont en effet montré que le sujet n’avait été infecté par aucune maladie. Les médecins lui ont seulement prescrit quelques gouttes pour soigner son tympan blessé et un mois plus tard, il ne présentait plus aucun symptôme.

Source

Articles liés :

Les insectes pourraient disparaître dans quelques décennies

Le plus grand mammifère d’Afrique est effrayé par un petit insecte

Si 80 % des insectes d’Europe ont disparu en 20 ans, c’est aussi à cause de l’éclairage public