in

Il a tenté de contacter des extraterrestres avec de la musique durant plusieurs décennies !

Crédits : capture YouTube / Netflix

John Shepherd, un Étasunien ayant tenté de contacter les aliens durant près de trente ans avec de la musique, a fait l’objet d’un documentaire Netflix. Sa démarche s’apparente à la fois à une recherche scientifique et à une quête obsessionnelle. John Shepherd est une curiosité dont le mystère est aussi grand que celui de la vie extraterrestre elle-même !

Un personnage difficile à cerner

Entre 1971 et 1998, un résidant de l’état du Michigan (États-Unis) a tenté de contacter les extraterrestres. À des années-lumière d’un projet comme ceux du SETI, John Shepherd a utilisé de la musique pour essayer d’établir le contact. Mais qui est-il au juste ? Un énième énergumène obstiné ? Une sorte de bête de foire ? Ce personnage a récemment fait l’objet d’un documentaire Netflix intitulé L’homme qui voulait contacter les extraterrestres.

Le documentaire d’une vingtaine de minutes tente de percer le mystère de cet homme dont la démarche est évidemment déroutante. Les images montrent un homme qui, bien que sur la réserve de manière constante, semble pourtant très cohérent dans ses propos. L’intéressé a même reconnu que son entreprise était vouée à l’échec. Toutefois, celui-ci est tout de même allé jusqu’à construire une maison adjacente à celle de ses grands-parents pour son projet, quitte à quasiment ruiner sa famille.

John Shepherd est dépeint comme un as de la débrouille ayant démontré des qualités certaines en termes de Do it yourself (DIY). Il faut dire que ce dernier a réussi à concevoir et installer un système de radiodiffusion, de communication satellite et d’oscillateurs. Bercé par la première version de la série Au-delà du réel dans les années 1960, l’homme a en effet eu l’idée de concevoir ses propres appareils. Le documentaire de Netflix ne dit jamais réellement si l’on a affaire à une sorte de génie autodidacte ou si son installation n’est finalement qu’un tas d’appareils inutiles. Les spectateurs les plus imaginatifs pourraient pourtant considérer cette entreprise comme un genre d’œuvre d’art géante à peine définissable.

musique contact extraterrestre
Crédits : Netflix

Un animateur de radio pour aliens

Durant presque trente ans, John Shepherd a donc diffusé de la musique dans l’Espace. Mais quel genre de musique ? Citons par exemple le krautrock, un sous-genre du rock progressif apparu à la fin des années 1960 essentiellement représenté par des groupes d’Allemagne de l’ouest. Évoquons également John Coltrane, un saxophoniste de jazz parmi les meilleurs. John Shepherd diffusait des musiques issues de sa période tardive, connue pour être la plus débridée et mystérieuse. La liste des artistes diffusés par John Shepherd est notamment complétée par Art Blakey (batteur de jazz) ou encore Ornette Coleman (autre saxophoniste).

Comme une sorte d’animateur de radio, il présentant ses titres aux extraterrestres potentiellement à l’écoute. En tout cas, son optimisme et sa persévérance étonnent et sont finalement assez peu compréhensibles. Et il faut se rendre à l’évidence : John Shepherd restera une curiosité dont le mystère ne sera jamais réellement résolu.

Voici le trailer officiel de L’homme qui voulait contacter les extraterrestres :