in

Ici, les enfants non vaccinés contre la rougeole sont bannis des lieux publics

Crédits : Pixabay

Un comté de New York interdit désormais l’accès aux espaces publics pour tous les enfants non vaccinés contre la rougeole. Plus de 150 nouveaux cas auraient été signalés dans la région au cours de ces dernières semaines.

Des mesures exceptionnelles

Les États-Unis font actuellement face à une importante épidémie de rougeole. Le comté de Rockland (300 000 habitants), près de New York, n’est pas épargné, mais les autorités locales comptent bien prendre le taureau par les cornes. Pour éviter que la situation ne s’envenime, l’état d’urgence vient d’être déclaré. Désormais, tous les enfants non vaccinés sont interdits d’accès aux espaces publics. Une mesure radicale, mais jugée nécessaire par les autorités.

Écoles, églises, jardins publics, cinémas, centres commerciaux… La mesure, entrée en vigueur depuis mardi, devrait normalement rester en place pendant 30 jours. À moins que tous les mineurs non vaccinés reçoivent le vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) entre-temps. « Nous ne devons pas laisser cette épidémie se poursuivre, a déclaré Ed Day, chef exécutif du comté, lors d’une conférence de presse. Nous ne resterons pas les bras croisés pendant que les enfants de notre communauté sont en danger ».

Dans le comté de Rockland, à environ 65 km de Manhattan, plus de 150 cas auraient été confirmés en quelques semaines. Plus de 82 % des patients concernés n’avaient reçu aucune dose du vaccin ROR, apprend-on. Les enfants âgés de 4 à 18 ans semblent également les plus touchés – un peu plus de 46 % des cas. Les enfants de moins de trois ans représentent les 39 % restants.

vaccin
Crédits : Flickr/ Pan American Health Organization PAHO

Jusqu’à 6 mois de prison

Il ne sera pas demandé aux parents de présenter un justificatif de vaccination pour avoir l’autorisation de fréquenter les lieux publics. Les parents sont en revanche invités à faire vacciner leurs enfants, au risque de se voir infliger des sanctions. Si les enfants ne sont pas vaccinés d’ici la fin de l’état d’urgence, les parents pourraient en effet être reconnus coupables d’infractions. Le délit est passible d’une amende de 500 dollars US, ou d’une peine allant jusqu’à six mois de prison.

Comme dans beaucoup d’autres pays, la vaccination des enfants est un sujet controversé aux États-Unis. Certains détracteurs établissent en effet depuis quelques années un lien entre le vaccin ROR (rougeole, oreillons et rubéole) et l’autisme. Si ces allégations ont depuis été largement discréditées, de nombreux parents choisissent encore délibérément de ne pas faire vacciner leurs enfants. La couverture vaccinale n’est plus assez large. Résultat : la rougeole est en train de faire son grand retour. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient même de classer la peur des vaccins parmi les 10 principales menaces pour la santé publique en 2019.

Source

Articles liés :

L’Italie commence à appliquer la politique “pas de vaccin, pas d’école”

Non, le tétanos ne s’attrape pas seulement avec des « clous rouillés » 

Étude : aucun lien établi entre le vaccin TDCa et l’autisme

Notez cet article