in

Les « icebergs de graisse » menacent Londres

Crédits : Capture vidéo / Youtube / United News International

Un amas de graisse de 10 tonnes a été découvert dans les égouts de Londres, un véritable « iceberg » qui a été tout de même retiré par les équipes d’entretien. Comment s’est formé cet aggloméré de déchets?

« Le bloc toxique de graisse gélifiée et de déchets ménagers faisait 40 mètres de long et était si lourd qu’il a cassé un égout datant des années 1940 », selon The Guardian. La situation rend les opérations de nettoyage désagréables et dangereuses pour les équipes d’entretien chargées du problème.

Le 22 avril 2015, l’amas de graisse de 10 tonnes a détérioré une partie des égouts du quartier londonien de Chelsea (sud-ouest). Les travaux entamés dans la foulée ont couté environ 400 000 livres (550 000 euros). Loin d’être une première, les Londoniens ont donné un surnom à ce genre d’accumulation souterraine : les « fatberg », ces amas gélifiés de gras et d’huiles alimentaires issus de nos déchets. En 2013, un aggloméré similaire a été retrouvé, toujours à Londres (Kingston), cette fois de 15 tonnes.

Le phénomène semble être récurrent et ce fait est la conséquence de l’évolution d’un autre problème : « L’utilisation de serviettes humides et de papiers toilette augmente, ce qui exacerbe la situation » (The Guardian). En effet les papiers hygiéniques contribuent à la création des « icebergs » de graisse qui comprennent également des objets de type lingettes, tampons, seringues.

Voici un flash information du 24 avril 2015 (en anglais) par News Beat Social :

Sources : France TV Info – Slate – The Guardian