in

IBM présente cinq innovations pour les prochaines années

Crédits : IBM

La firme IBM vient de présenter cinq nouvelles technologies pour les prochaines cinq années. Les responsables désirent tenter de révolutionner cinq domaines différents. IBM prévoit notamment d’utiliser l’intelligence artificielle pour accélérer le développement durable ainsi que la recherche de nouvelles molécules.

Capture de CO2 et fertilisants pour l’agriculture

Récemment, IBM a présenté son Five in Five. Il s’agit d’une prédiction concernant les innovations futures pouvant révolutionner le quotidien dans les cinq prochaines années. IBM y évoque ses propres travaux, mais intègre également les tendances de l’industrie. Aujourd’hui, il est question d’une accélération du développement durable soutenue par l’intelligence artificielle.

La première innovation concerne la capture du CO2 dans l’air. Les deux approches utilisées actuellement sont l’absorption à l’aide d’un solvant chimique ou encore l’utilisation d’une membrane filtrante. Or, il s’agit de techniques très coûteuses et gourmandes en énergie. IBM utilise donc l’intelligence artificielle pour trouver de nouveaux matériaux afin d’améliorer ces deux méthodes. L’IA est en effet capable d’analyser les diverses publications et autres dépôts de brevet. Celle-ci compile les informations et désigne des molécules potentiellement plus efficaces. Selon IBM, le CO2 récolté peut être réutilisé afin de produire des polymères et autres plastiques.

IBM désire également mettre au point des fertilisants moins énergivores pour nourrir la terre. Actuellement, la production nécessite de grandes quantités de combustibles fossiles. Afin que les plantes réutilisent l’azote, celui-ci doit fait l’objet d’une fixation. La firme étasunienne estime qu’il est possible d’utiliser des ordinateurs quantiques afin de simuler des processus de fixation catalytiques de l’azote. Les molécules potentiellement intéressantes seront ensuite testées dans des laboratoires automatisés dont la gestion se fait grâce à l’intelligence artificielle.

IMB innovation 2
Crédits : IBM

Batteries, semi-conducteurs et médicaments

Les batteries lithium-ion font également l’objet de nombreuses recherches. Celles-ci contiennent du cobalt et du nickel, des matériaux dangereux pour l’environnement. Là encore, les ordinateurs quantiques pourraient accélérer la découverte de nouveaux matériaux à l’aide de l’IA. L’objectif sera ici de développer des batteries sans métaux lourds plus puissantes, moins inflammables et capables de charger plus rapidement. Ce genre d’innovation pourrait booster le développement des véhicules électriques, mais également les énergies renouvelables, notamment le solaire et l’éolien.

Nos appareils électriques intègrent de nombreux matériaux. Toutefois, certains sont utilisés seulement durant le processus de fabrication. Citons par exemple les résines photosensibles dans le cas de la fabrication des semi-conducteurs. IBM a l’intention de découvrir des alternatives durables en utilisant encore l’IA dans le but d’analyser les publications et dépôts de brevet. Il s’agira là aussi de tester d’éventuels matériaux de façon automatique à l’aide de robots autonomes.

IBM désire également apporter une nouvelle touche en matière de santé. La firme rappelle qu’habituellement, créer un nouveau médicament nécessite une dizaine d’années. Or, en considérant la pandémie actuelle et le risque d’émergence de nouveaux virus, le besoin d’une recherche plus rapide se fait sentir. IBM pense utiliser l’IA afin d’analyser les molécules du marché afin de créer des médicaments pouvant soigner d’autres maladies. Évidemment, ces médicaments feraient ensuite l’objet d’essais cliniques.