Ces IA pourraient aider l’humanité à lutter contre le réchauffement climatique

Crédits : Intergovernmental Panel on Climate Change (IPCC).

On estime généralement que le dérèglement climatique implique des changements de la part des humains vivant sur Terre. Et si l’intelligence artificielle pouvait apporter son aide dans cette démarche ? Trois IA en particulier pourraient assumer ce rôle assez délicat.

Mieux identifier les émissions de GES

Depuis plusieurs années, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) multiplie les rapports et les appels au changement. Le climat va mal, mais l’humanité peine à modifier ses pratiques bien que des solutions, souvent technologiques, pour atténuer le réchauffement climatique existent. En 2022, le GIEC avait pour la première fois évoqué sérieusement le captage de CO2 présent dans l’atmosphère. Et si l’intelligence artificielle pouvait apporter sa pierre à l’édifice ? Trois IA en particulier pourraient représenter une aide réelle dans le contexte actuel.

Premièrement, citons le groupe indépendant Climate Trace soutenu par Al Gore, qui surveille et publie les émissions de gaz à effet de serre (GES) avec un décalage de quelques semaines à l’aide de l’IA. L’objectif est ici de diffuser des informations fiables afin de mieux appréhender le changement climatique. Par exemple, cette initiative permet d’identifier les plus gros émetteurs de CO2 afin d’élaborer des plans d’action.

Climate Trace dispose de données provenant de 72 612 sources aux quatre coins du monde. Il s’agit de sources principalement actives dans différents secteurs tels que les transports maritime, aérien et routier, l’agriculture, les déchets, l’exploitation minière, la production et le raffinage du pétrole et du gaz ou encore la production d’électricité, d’acier, d’aluminium et de ciment.

CO2 emission
Crédits : Max Pixel

Des IA pour protéger les cultures et économiser de l’énergie

Wadhwani AI est un institut indépendant à but non lucratif basé en Inde. Il œuvre quant à lui depuis 2018 pour la mise au point de solutions d’intelligence artificielle pour le bien social. Or, ces activités pourraient aider l’humanité à trouver des solutions pour s’adapter au dérèglement climatique. Par exemple, Wadhwani AI vient en aide aux personnes qui vivent du coton à travers le monde (soit environ 100 millions de personnes en Inde), une culture régulièrement menacée par les invasions de nuisibles, un phénomène amplifié par le réchauffement de la planète. Une application basée sur l’IA a été élaborée sous la forme d’une application Android pour avertir les professionnels du secteur. L’application se base sur des photos envoyées par les utilisateurs pour identifier les insectes et fournir des conseils pratiques.

Enfin, la société Deepmind (Google) pourrait également représenter une aide. En 2016, elle a en effet lancé un système de recommandation qui a pour but d’améliorer l’efficacité énergétique des data centers. Depuis plusieurs années, ces installations sont connues pour être très énergivores. Or, ce système est capable de relever des informations sur les installations toutes les cinq minutes et de prédire ainsi quelles actions pourraient permettre de réduire la consommation énergétique. Selon Deepmind, le dispositif a permis d’économiser 30 % d’énergie entre 2016 et 2018.