in

Une IA pour comprendre les dessous de la prise de décision humaine

Crédits : fizkes / iStock

Lorsque notre cerveau est confronté à une décision difficile, comment réagit-il ? Des chercheurs américains tentent de le comprendre par le biais d’un algorithme de machine learning ayant analysé des milliers de choix.

Comprendre et prévoir les réactions humaines

De nombreux chercheurs se penchent sur la compréhension des réactions humaines face à des choix risqués. Dans le cas d’une somme d’argent en jeu, est-il préférable de toucher 500 euros tout de suite ou attendre d’avoir une chance sur deux d’obtenir 1 000 euros ? À partir de quel moment peut-on basculer sur un choix plus incertain, mais dont le bénéfice est potentiellement plus important ?

Comme l’explique une publication dans la revue Science le 11 juin 2021, des chercheurs de l’Université de Princeton (États-Unis) ont élaboré un programme capable de comprendre et prédire la manière dont l’humain peut réagir face aux différentes possibilités qui s’offrent à lui. Si des recherches ont déjà été menées par le passé, cette étude est la plus imposante de toutes avec pas moins de 10 000 choix intégrés dans un algorithme.

À terme, l’algorithme imite avec une précision inégalée la prise de décision humaine. Selon les chercheurs à l’origine de l’étude, il s’agirait d’une révolution. Ils estiment avoir récapitulé les théories historiques, établi la possibilité de les améliorer et trouvé une meilleure représentation de la prise de décision humaine.

direction
Crédits : Mananya Kaewthawee / iStock

Une technique pleine de promesses

Durant le XXe siècle, les théories définissant la décision humaine ont pris de l’ampleur. La plus pertinente semble être celle expliquant que face à un choix, l’individu va prendre l’option maximisant son bénéfice et donc, son bien-être. Si incertitude il y a, un calcul de probabilité que seule cette personne connaît survient. Néanmoins, il ne s’agit de variables plus ou moins en lien avec la perception, les émotions ou encore la mémoire. En somme, ces probabilités en question découlent de l’irrationalité humaine.

Si aucune théorie ne fait consensus, la demande est grande dans différents domaines : psychologie, économie ou encore politique. Ces sphères veulent absolument savoir ce qui fait basculer les individus d’un choix à un autre, car ce basculement peut avoir des répercussions importantes (ex. : chute d’un titre en bourse). De plus, si les modèles directement imaginés par des humains étaient plus performants jusqu’à aujourd’hui, ceci dépend en réalité de la quantité de données dont il est question. Les scientifiques de Princeton assurent que l’analyse est plus fine quand un ordinateur est aux commandes si de nombreux cas doivent être traités.

Selon eux, l’IA décrit l’intégralité du cheminement neuronal que produit le cerveau lors d’une prise de décision. Ils estiment que dans un avenir proche, cette méthode de machine learning permettra d’importantes avancées dans divers domaines. Cette technique devrait même devenir incontournable dans la recherche théorique sur le comportement humain.