in

I.A : des étudiants ont été menés en bateau par leur professeur pendant plusieurs mois !

Crédits : Wikimedia Commons

Un professeur d’université américain a présenté un nouvel assistant à ses étudiants qui était en réalité une intelligence artificielle. Pendant tout un semestre, l’assistant a interagi avec les étudiants et ces derniers n’y ont vu que du feu !

L’histoire est plutôt incroyable et amusante. Ashok Goel est un enseignant en sciences informatiques à l’université Georgia Tech, basée à Atlanta (États-Unis). Son cours d’une durée d’un semestre porte sur les KBAI, autrement dit les intelligences artificielles basées sur le savoir.

Chaque année, l’enseignant choisi quelques assistants qu’il pioche ci et là dans ses anciens étudiants en fin de cursus ou encore tout juste diplômés. Jill Watson, qui faisait partie de l’équipe, était en fait une intelligence artificielle. Son nom aurait pourtant dû mettre la puce à l’oreille des étudiants. En effet, Watson est une I.A par la firme IBM. La société américaine déclarait à son sujet sur son site :

« Watson va encore plus loin que Deep Blue [le super ordinateur d’IBM, NDLR] (qui analysait un monde fini de possibilités) : en effet, Watson représente une véritable innovation dans la compréhension par la machine du langage naturel (le “langage réel”) utilisé par chacun d’entre nous pour communiquer et échanger. Ce qui est incroyable, c’est qu’il est même capable de comprendre les jeux de mots, les ambiguïtés ou l’ironie. »

Les assistants sont des sortes de tuteurs transmettant des informations utiles aux étudiants via un forum d’entraide comme des corrections de devoir, des dates d’examens ou encore toute autre information pédagogique ou administrative.

Après des années d’enseignement, Ashok Goel s’est rendu compte que les étudiants posaient souvent les mêmes questions, de plus plutôt simples. Ainsi, ce dernier a tenté le pari de créer une I.A capable de communiquer avec ses étudiants. Plus de 40 000 questions furent assimilées par l’I.A avant qu’elle soit mise en situation réelle.

L’I.A Jill Watson a eu quelques difficultés le premier mois au niveau des questions un peu plus poussées, mais ensuite, aucun problème n’a été relevé et les étudiants ont tous été étonnés lorsqu’ils ont appris la véritable nature de l’assistant, bien que certains avaient des doutes.

Pour ce semestre, les étudiants d’Ashok Goel savent qu’un assistant de l’équipe est une I.A, mais ils ne savent pas lequel et doivent le découvrir… L’histoire a été publiée dans un communiqué de l’université Georgia Tech il y a quelques mois.

Sources : Les EchosLe Journal du Geek