in

Hyundai va implanter son premier “Urban Air Port” au Royaume-Uni

Crédits : capture YouTube / eVTOL

Il y a peu, le constructeur sud-coréen Hyundai a déclaré avoir l’intention d’implanter son premier port aérien pour véhicules volants au Royaume-Uni. Il s’agira pour cette société de réaliser des démonstrations dans le cadre du développement des appareils se destinant à la mobilité aérienne urbaine.

Un premier port aérien urbain au Royaume-Uni

Parmi les sociétés se positionnant sur le développement des voitures et autres taxis volants, certaines pensent également aux infrastructures. Il est donc question d’un genre d’héliports afin d’accueillir les Aéronefs Électriques à Décollage et Atterrissage Verticaux (eVTOL). Dans cette optique, Airbus avait fait appel au cabinet d’architecture néerlandais MVRDV en 2020. Dans un communiqué publié le 28 janvier 2021, le Sud-Coréen Hyundai a évoqué son projet Urban Air Port. Il s’agit de l’installation de son tout premier port aérien urbain, le Air-One, à destination des eVTOL. Celui-ci devrait voir le jour à Coventry, une ville de taille moyenne à l’est de Birmingham (Royaume-Uni).

Il faut savoir que Hyundai a récemment remporté le concours Future Flight Challenge du gouvernement britannique. Or, le prix s’accompagnait d’une subvention d’environ 1,3 million d’euros. Le constructeur (qui a également pensé à une déclinaison “aquatique” (voir ci-dessous)) a déclaré vouloir installer cette première plateforme d’ici la fin de l’année 2021.

port aérien urbain Hyundai 2
Crédits : capture YouTube / eVTOL

Les voitures ont besoin de routes. Les trains ont besoin de rails. Les avions ont besoin d’aéroports. Les eVTOL auront besoin de ports aériens urbains. Il y a plus de cent ans, le premier vol commercial au monde a décollé, créant le monde connecté moderne. Urban Air Port® améliorera la connectivité dans nos villes, stimulera la productivité et aidera le Royaume-Uni à prendre la tête d’une toute nouvelle économie mondiale propre.“, a déclaré Ricky Sandhu, à la tête du projet Urban Air Port.

Pourquoi une telle plateforme ?

L’objectif de Hyundai est dans un premier temps de réaliser des démonstrations. Il s’agira de mener de nombreux tests concernant le contrôle d’aéronefs à distance (autonomes ou avec pilote). Évoquons également l’embarquement de passagers et le chargement de fret. Le constructeur désire obtenir des réponses concernant la faisabilité au niveau de trois marchés distincts. Citons les taxis volants, la logistique autonome ainsi que la recherche de réponses rapides aux catastrophes humanitaires. Selon Hyundai, l’Urban Air Port sera moins encombrant qu’un héliport traditionnel et pourrait donc être assez rapidement construit. Par ailleurs, le design de la plateforme permettra de faciliter son déplacement vers un autre site.

Fin 2019, Hyundai avait déclaré vouloir se lancer dans la course aux taxis volants avec la création de la division Urban Air Mobility. Lors du CES 2020, le constructeur avait d’ailleurs communiqué sa vision de la mobilité aérienne urbaine et son désir de développer son propre véhicule volant. Aussi, d’ici à 2026, Hyundai prévoit de déployer deux cents Urban Air Port. La firme envisage en outre de débuter la commercialisation de ses taxis volants d’ici 2028.