in

Huit rhinocéros noirs meurent en pleine opération de sauvetage

Crédits : Wikipédia/Vassil

Une mission visant à sauver des rhinocéros noirs en danger critique en les transférant dans un sanctuaire au Kenya a récemment virée au drame, avec la mort de huit des ongulés, selon le ministère du Tourisme du Kenya.

Huit rhinocéros noirs (Diceros bicornis), une sous-espèce en grand danger d’extinction, sont morts après avoir été déplacés dans une nouvelle réserve du sud du Kenya, a annoncé le 13 juillet 2018 le gouvernement kényan. Mais le coupable n’était – cette fois – pas le braconnage. Il semblerait que de l’eau salée soit mise en cause. Des études préliminaires ont en effet montré que les animaux, dès leur arrivée au sanctuaire, ont bu de l’eau contenant beaucoup de sel. Plus les rhinocéros buvaient, plus ils avaient soif : un véritable cercle vicieux.

Le Kenya Wildlife Service avait initialement prévu de transférer 14 rhinocéros noirs de deux parcs nationaux du Kenya. Il y a quelques jours, 11 de ces rhinocéros avaient été déplacés – mais huit d’entre eux sont aujourd’hui morts. La direction du parc surveille maintenant de près les trois rhinocéros restants. « Les animaux boivent de l’eau fraîche dans des bassins d’eau provisoires en attendant le rapport d’examen post-mortem complet et d’autres investigations médico-légales », a indiqué le ministère. « Une sanction disciplinaire sera assurément prise si les conclusions pointent vers une négligence ou une conduite non professionnelle de la part de membres du KWS ».

Paula Kahumbu, la directrice de Wildlife Direct, une organisation de protection des animaux, a appelé les autorités à prendre leurs responsabilités et à expliquer ce qui s’était passé. « Des rhinocéros sont morts, nous devons le dire ouvertement quand ça arrive et pas une semaine ou un mois plus tard », a-t-elle déclaré. « Quelque chose n’a pas marché et nous voulons savoir quoi ».

Rappelons qu’il reste moins de 5 500 rhinocéros noirs dans le monde, dont 750 évoluent au Kenya. Il y en avait environ 850 000 au 20e siècle, mais de prétendues vertus médicinales attribuées en Asie à leur corne ont alimenté depuis des décennies un braconnage qui a largement décimé l’espèce.

Source

Articles liés :

Trois braconniers qui traquaient des rhinocéros ont été dévorés par des lions en Afrique du Sud

Pourra-t-on sauver les rhinocéros blancs du Nord grâce à la fécondation in vitro ?

Immersion à 360° en plein coeur d’une horde de rhinocéros