in

Hubble zoome sur l’une des plus grandes étoiles de la Galaxie

Crédits : Capture Twitter / Alan Duffy

Il y a quelques jours Hubble zoomait sur Westerlund 1, un amas ouvert qui abrite l’une des plus grandes étoiles de la Voie lactée. Et la photo est sublime.

Notre univers contient environ 200 milliards de galaxies et Hubble ne peut pas toutes les observer. Il y en a cependant parmi les dizaines de milliards de naines brunes et autres étoiles moyennes de type Soleil qui sortent un peu du lot. Il y a quelques jours le télescope Hubble braquait son œil sur Westerlund 1, autrement appelé l’amas de l’Autel, un amas ouvert situé dans la constellation de l’Autel. Comme beaucoup d’amas ouverts, il possède une population importante d’étoiles jeunes parmi lesquelles des étoiles massives. Parmi elles, Westerlund 1-26 (ou Wd 1-26), une supergéante rouge située à la périphérie de l’amas.

Il s’agit là d’une des étoiles les plus grosses découvertes jusqu’à présent. Son rayon est d’environ 1530 rayons solaires, soit 1 065 000 000 kilomètres. En d’autres termes et pour vous donner une vague idée de la taille du morceau, dites-vous que si cette étoile était placée au centre du Système solaire sa photosphère engloutirait l’orbite de Jupiter. Malgré sa taille imposante, Westerlund 1-26 n’est située qu’à « seulement » 15 000 années-lumière de nous, ce qui est assez proche en termes astronomiques.

Une géante donc, au voisinage aussi divers que varié. L’amas contient en effet six hypergéantes jaunes, quatre supergéantes rouges (dont l’immense W26) et 24 objets particulièrement rares appelés étoiles Wolf-Rayet qui peuvent être jusqu’à 1 million de fois plus brillante que notre Soleil. Et si ça ne suffisait pas, l’amas contient également une variable lumineuse bleue, un type d’étoile extrêmement rare caractérisé par des changements imprévisibles dans la luminosité. On en connaît qu’une douzaine dans notre Voie lactée.

Westerlund 1 est également connu pour son activité stellaire très intense, ce qui signifie que la plupart des étoiles ont des âges et des compositions similaires. En revanche, toutes ces étoiles sont très jeunes, âgées de seulement quelques millions d’années, faisant ainsi passer notre Soleil pour un grand-père (4,6 milliards d’années). Mais parce que les étoiles de Westerlund 1 sont très massives, leurs durées de vie seront également exceptionnellement courtes. C’est la règle dans l’espace. Pour tout vous dire, Westerlund 1-26 est déjà en fin de vie. Ainsi vous n’aurez pas de mal à apprécier cette image capturée par Hubble :

Pour encore plus de cartes postales signées Hubble, consultez le site Web de la NASA.

Source