in

Hubble photographie la première comète interstellaire confirmée

Crédits : Capture d'écran NASA

Le 30 août dernier, un deuxième visiteur interstellaire était repéré dans le système solaire. Hubble nous fournit aujourd’hui la vue la plus nette à ce jour de l’objet.

En 2017, un premier objet interstellaire – un astéroïde de 400 mètres de diamètre baptisé “Oumuamua” – était repéré dans notre système solaire. Une première historique. Depuis, nous avons reçu la visite d’un autre objet : la comète 21/Borisov, nommée ainsi d’après son découvreur. Une première photographie en couleurs de l’objet a pu être prise dans la nuit du 9 au 10 septembre dernier depuis l’observatoire Gemini, à Hawaii. Plus récemment, c’est Hubble qui a braqué son objectif sur l’objet interstellaire.

Cette image a été capturée le 12 octobre dernier alors que la comète se situait à environ 290 millions de kilomètres de la Terre :

comète
Séquence time-lapse comprimant les observations de Hubble sur une période de sept heures. Les stries que vous voyez ne sont que les étoiles situées en arrière-plan. Un satellite artificiel traverse également le champ de vision. Crédits : NASA, ESA et J. DePasquale (STScI)

Une comète familière

Les premières données recueillies grâce aux différents télescopes de la planète ont permis d’estimer sa vitesse : environ 110 000 km/h. Nous savons par ailleurs qu’elle passera à moins de 190 millions de km de la Terre au mois de décembre prochain.

Les analyses de son noyau – d’environ un kilomètre de diamètre – suggèrent également que d’un point de vue purement physique, cette comète n’est pas si différente de celles nées dans notre système. Ce qui suggère que ces objets se forment probablement de la même manière ailleurs dans l’Univers.

Rappelons que dans notre système, les deux principales pépinières de comètes sont la Ceinture de Kuiper, qui s’étend au-delà de l’orbite de Neptune, et le grand nuage de Oort situé bien plus loin, à plusieurs milliers d’unités astronomiques.

« Bien qu’un autre système stellaire puisse être assez différent du nôtre, le fait que les propriétés de la comète semblent très similaires à celles des composants du système solaire est remarquable », a déclaré Amaya Moro-Martin, du Space Telescope Science Institute.

Les chercheurs auront l’occasion d’étudier cet objet plus en détail au cours de ces prochaines semaines. Peut-être arriveront-ils à déterminer son origine ? Concernant Oumuamua, une étude publiée l’année dernière avait laissé entendre que l’astéroïde nous venait d’un système à deux étoiles basé dans constellation de la Lyre.

Articles liés :

L’image la plus détaillée jamais prise par Hubble révèle 265 000 galaxies

Hubble photographie la plus lointaine étoile connue dans l’univers

Un magnifique anneau d’Einstein photographié par Hubble