in

Hubble photographie une galaxie « déformée », mais pourquoi ?

Crédits : ESA / Hubble et la NASA

Une récente photo, prise par le télescope spatial Hubble de la NASA/ESA, nous montre la galaxie naine NGC 4625, située à environ 30 millions d’années-lumière de la Terre dans la constellation des Chiens de chasse. L’image nous révèle alors un bras majeur, plus « musclé » que les autres, conférant à cette galaxie un aspect asymétrique.

Le télescope spatial Hubble a été lancé en 1990 dans le cadre d’une collaboration entre la NASA et l’Agence spatiale européenne. Au cours des trois dernières décennies, il a effectué plus d’un million d’observations dans l’espace. Le télescope orbite autour de la Terre à plus de 27 000 km/h en orbite basse circulaire (environ 540 kilomètres au-dessus de la surface de notre planète) pointant son objectif sur diverses parties de notre galaxie, et d’autres plus lointaines. Cette semaine, le télescope a pris une photo de la galaxie naine NGC 4625, que vous retrouverez à environ 30 millions d’années-lumière dans la Constellation des Chiens de chasse. Petite particularité : la belle a perdu ses bras.

NGC 4625 est une galaxie déformée qui, comme vous pouvez le voir ci-dessus, ne présente qu’un seul bras. Mais pourquoi n’y a-t-il ici qu’un seul bras spiral tandis que les galaxies de ce type en ont normalement au moins deux ? Des astronomes ont observé la galaxie naine dans différentes longueurs d’onde dans l’espoir de résoudre ce mystère cosmique. Des observations faites dans l’ultraviolet auront fourni un premier indice : dans la lumière ultraviolette, le disque de la galaxie apparaît en effet quatre fois plus grand que sur l’image représentée ici. Ceci suggère alors un grand nombre de très jeunes et chaudes étoiles se formant dans les régions extérieures de la galaxie. Ces jeunes étoiles, âgées d’environ un milliard d’années, sont 10 fois plus jeunes que les étoiles observées dans le centre optique.

Les astronomes ont alors supposé que ce taux élevé de formation d’étoiles était déclenché par l’interaction avec une autre galaxie naine voisine appelée NGC 4618. Ils ont en effet spéculé que NGC 4618 pourrait être le coupable « harcelant » NGC 4625, lui arrachant son matériel.

Rappelons qu’après bientôt 28 ans de bons et loyaux services, Hubble devrait bientôt prendre sa retraite. Le James Webb Telescope, son successeur, devrait être mis en service au cours de l’année 2018 (voire 2019). Doté de puissantes capacités d’imagerie infrarouge, l’instrument étudiera certains des objets les plus éloignés de l’Univers, mais également les atmosphères de planètes extra-solaires autour d’étoiles proches.

Source