in

Hubble fête ses 27 ans et nous offre un magnifique duo de galaxies spirales

Crédits : Capture vidéo

Ce lundi 24 avril 2017, le télescope spatial Hubble célèbre les 27 ans de son lancement. À cette occasion, c’est lui qui nous offre un beau cadeau avec un superbe aperçu de deux galaxies spirales extrêmement proches l’une de l’autre.

La retraite approche à grands pas pour le télescope spatial Hubble qui fête aujourd’hui ses 27 ans et les chiffres qui dressent le bilan de sa carrière témoignent des nombreuses avancées et connaissances que Hubble aura apportées au domaine spatial. Parmi ces chiffres, 148 000 tours de la Terre, 1,3 million d’observations de plus de 42 000 objets célestes ou encore plus de 14 600 publications scientifiques grâce aux données transmises par Hubble.

En attendant la mise en service de son successeur, le James Webb Space Telescope qui sera 100 fois plus puissant, Hubble continue de nous émerveiller et nous offre là une image exceptionnelle : celle d’un duo de galaxies spirales, NGC 4302 et NGC 4298, extrêmement proches l’une de l’autre. Celles-ci sont situées à environ 55 millions d’années-lumière de la Terre, en direction de la constellation de la Chevelure de Bérénice.

NGC 4302 est la galaxie que l’on voit de profil, à gauche de l’image et sa taille est estimée à environ 87 000 années-lumière, soit environ 60 % la taille de la Voie lactée dont nous faisons partie. À droite de l’image, NGC 4298, située à environ 7 000 années-lumière de sa voisine et quasiment de fois plus petite, avec une taille d’environ 45 000 années-lumière.

Ce qui étonne les astronomes, c’est qu’en dépit de leur proximité et de leurs interactions gravitationnelles, aucun échange entre les deux n’est visible, mis à part un lien très ténu d’hydrogène neutre tissé entre elles. Mais cela ne sera peut-être plus le cas à l’avenir.

En effet, selon les astronomes, les deux galaxies semblent se diriger vers la galaxie très massive Messier 87 (M87). Il est ainsi fort probable que NGC 4302 et NGC 4298 laissent dans leur sillage des courants de gaz de plus en plus importants dans un futur proche estimé à quelques dizaines de milliers d’années.

 

 

Source