in

Huawei n’aura bientôt plus le droit d’accéder à certains services de Google

Crédits : Andri Koolme/Flickr

Huawei, deuxième fabricant de smartphones au monde, n’aura bientôt plus le droit de proposer les services système d’exploitation mobile Android de Google. Qu’est-ce qui devrait alors changer pour les consommateurs ?

C’est l’agence Reuters qui vient d’annoncer la nouvelle. Dans un communiqué publié dimanche soir, on apprend que les Américains de Google suspendent leurs relations commerciales avec les Chinois de Huawei. Une décision importante, qui s’inscrit plus globalement dans un conflit opposant le gouvernement américain aux autorités chinoises, considérées par Washington comme une menace à la sécurité nationale. On ignore pour l’heure quand ces changements seront appliqués, mais il va forcément y avoir des conséquences pour les acheteurs de ces smartphones. La très grande majorité étant configurée avec le système d’exploitation Android.

Quels impacts pour les utilisateurs ?

Le gros du problème devrait normalement concerner Google Play, qui permet l’accès à différentes applications mobiles. Problème, car c’est bien souvent le seul moyen pour les internautes de télécharger leurs services préférés, comme Facebook, Instagram ou Snapchat. La firme chinoise devra donc, à terme, proposer sa propre boutique d’applications. Lors d’une interview récemment accordée à FrAndroid, en marge de la sortie des Huawei P30 et Huawei P30 Pro, la firme aurait confirmé avoir déjà développé un OS alternatif. Reste à voir si le service proposé sera aussi complet que Google Play.

Notons également que Huawei n’aura plus le droit d’équiper ses futurs appareils de sa version personnalisée d’Android. Seule la version “publique” – beaucoup moins complète – sera donc disponible. Google a également précisé que les appareils Huawei n’auront plus accès à différents services de type Google Maps ou son moteur de recherche. Précisons que ces changements ne devraient pas impacter les actuels propriétaires de Huawei. Seuls les nouveaux appareils seront concernés. Si Huawei ne rebondit pas, de nombreux consommateurs occidentaux pourraient alors se tourner vers Samsung, ou Apple.

Huawei
Huawei n’aura bientôt plus le droit d’accéder à certains services de Google et au système d’exploitation mobile Android. Crédits : Pixabay

Google se plie aux règles de Donald Trump

Cette décision fait suite à la signature il y a quelques jours d’un décret présidentiel interdisant aux groupes américains de commercer dans les télécommunications auprès de sociétés étrangères jugées « dangereuses pour la sécurité nationale ». La mesure est globale, mais c’est bien la marque Huawei qui semble ici principalement visée. Depuis de nombreux mois en effet, Donald Trump accuse la firme de faciliter les opérations d’espionnage de Pékin au travers de ses équipements télécoms. Notons par ailleurs que Huawei semble également prendre quelque temps d’avance dans la course à la 5G. Ceci pourrait donc expliquer cela.

Source

Articles liés :

Huawei dévoile son smartphone 5G avec écran pliable

Huawei annonce qu’à l’avenir, les vivants pourront communiquer avec les morts

Pourquoi la 5G pourrait entraver les prévisions météorologiques