Selon une étude, les animaux seraient bisexuels

couple lions frères animaux sauvages Afrique zoo
©Wirestock/iStock

La sexualité des animaux sauvages est aussi complexe que fascinante. Saviez-vous par exemple que les dauphins femelles pratiquent la stimulation sexuelle ? Que les cygnes noirs s’adonnent souvent à l’homoparentalité ou que les escargots peuvent changer de sexe à leur guise ? Qu’en est-il de l’homosexualité chez les animaux ?

L’homosexualité, fréquente chez les animaux sauvages

Nombreuses seraient les espèces animales sauvages à adopter un comportement homosexuel. Cette homosexualité aurait ainsi été observée chez les primates, les oiseaux, les mammifères marins ou encore les insectes, et peut revêtir plusieurs formes (activités sexuelles entre individus de même sexe, comportements de cour, voire relations à long terme avec homoparentalité à la clé).

Ni homosexuels, ni hétérosexuels

Bien que les comportements sexuels observés chez les animaux sauvages ne se conforment pas à l’orientation sexuelle définie chez les humains, selon Fleur Daugey, éthologue française, les animaux ne seraient ni hétérosexuels, ni homosexuels, mais plutôt bisexuels.

Ainsi, il serait fréquent d’observer des comportements à la fois hétérosexuels et homosexuels chez une même espèce animale, même quand les individus ont le choix.

singes frères couple primates arbre nature
©Rocking dock/iStock

Quelles espèces animales sont couramment bisexuelles ?

Selon les études de plusieurs biologistes, les girafes seraient couramment bisexuelles avec 90% des actes sexuels de nature homosexuelle.

Selon plusieurs recherches, les lions feraient partie des 450 espèces parmi lesquelles une homosexualité a été observée (8% des actes sexuels).

Le bonobo, quant à lui, est connu pour sa sexualité débordante : les relations sexuelles sont ainsi souvent utilisées pour apaiser les tensions entre les membres du groupe, qu’il s’agisse de mâles ou de femelles.

Les primates pratiquent également à la masturbation et auraient des rapports fréquents sans toujours de but reproductif, de nature hétérosexuelle ou homosexuelle. L’objectif de ces comportements sexuels serait avant tout de renforcer la cohésion sociale ou de résoudre des conflits.

couple lions sauvages savane animaux Afrique homosexualité animale
©PB_Images/iStock

Ces animaux qui pratiquent l’homoparentalité

Nombreuses sont les espèces d’animaux sauvages à pratiquer l’homoparentalité. Chez le dauphin commun (Delphinus delphis) par exemple, les cas d’homosexualité sont fréquents, à la fois chez les mâles et les femelles, et certaines couples peuvent même rester ensemble toute une vie, élevant leur progéniture à deux.

Le cygne noir australien pratique également l’homoparentalité avec succès en récupérant les oeufs abandonnés. Les couples de mâles sont en effet capables de les couver de la même façon qu’un cygne femelle, puis de s’occuper des oisillons après l’éclosion.

Ce comportement homosexuel traduirait souvent un besoin territorial. Chez le cygne noir, c’est en effet le mâle qui contrôle le territoire ; s’ils sont deux, ils bénéficient ainsi de plus d’espace de vie et, par extension, de nourriture.

couple cygnes noirs australiens parade lac
©Francisco Martins/iStock