in

Homo erectus n’a pas survécu au changement climatique

Crédits : Wikimedia Commons / Henry Gilbert / Kathy Schick

Homo erectus était encore présent il y a environ 100 000 ans en Asie du Sud-Est. Sa disparition coïncide avec d’importants changements dans son environnement.

Homo erectus n’est pas n’importe qu’elle espèce. Évoluant il y a environ deux millions d’années, elle est à l’origine de l’invention du biface. Elle fut également la première à maîtriser le feu et la première à véritablement marcher debout. Néanmoins, ça n’a pas suffi.

L’espèce s’est en effet progressivement éteinte. Cela s’est d’abord produit en Afrique, il y a 500 000 ans, puis en Chine il y a environ 400 000 ans. Des populations ont tout de même réussi à survivre en Asie du Sud Est, mais jusqu’à quand exactement ?

Dans les années 1930, douze crânes d’Homo erectus ont été découverts dans un lit d’os à vingt mètres au-dessus de la rivière Solo, à Ngandong dans le centre de Java. Au cours des années suivantes, les chercheurs ont tenté de dater ces ossements, mais les données étaient insuffisantes. Certains ont évoqué une fourchette comprise entre 530 000 et 27 000 ans.

Autrement dit, on ne pouvait pas dater avec certitude l’époque où les derniers membres de cette espèce se sont atteints. Une étude récente menée par des chercheurs de l’Université de l’Iowa nous livre aujourd’hui cette information. Ils détaillent leurs travaux dans la revue Nature.

Encore présent il y a 100 000 ans

Plutôt que d’essayer de dater les fossiles eux-mêmes, les chercheurs se sont concentrés sur les sédiments retrouvés autour. Ils estiment aujourd’hui que ces individus sont morts il y a entre 117 000 et 108 000 ans. Autrement dit, Homo erectus a survécu sur l’île de Java longtemps après avoir disparu dans le reste du monde.

On apprend également que ces douze individus sont morts ensemble, probablement emportés par un lahar (une coulée boueuse d’origine volcanique). Ces événements, qui surviennent en cas de fortes pluies, peuvent tout emporter sur leur passage. Ils n’ont d’ailleurs pas été les seules victimes de cet épisode. Les ossements de 64 mammifères ont également été retrouvés à proximité.

Mais alors, pourquoi Homo erectus a-t-il survécu aussi longtemps sur Java ? Russell Ciochon, principal auteur de l’étude, pense qu’il était probablement dépassé par d’autres espèces humaines ailleurs, mais pas sur cette île où il était isolé. Ces individus n’ont en effet pas côtoyé les humains modernes qui ne sont arrivés dans la région qu’il y a 39 000 ans.

homo erectus
Crédits : Université d’Iowa

Des capacités d’adaptation limitées

Quant aux raisons de sa disparition, les chercheurs évoquent des problèmes d’adaptation à un environnement changeant.

Il y a environ 100 000 ans, le monde est en effet passé d’une période glaciaire à une période interglaciaire. Ce qui veut dire que les températures ont augmenté. L’île de Java, qui fut jadis un environnement très ouvert, s’est finalement retrouvée tapissée de forêts tropicales.

Homo erectus était de son côté beaucoup trop dépendant de la savane. Des recherches antérieures ont également souligné l’apparente « paresse » de l’espèce, notamment dans la fabrication d’outils. L’environnement et la composition de la faune évoluant, les chercheurs suggèrent qu’elle n’a tout simplement pas suivi le rythme.

Articles liés :

Une étude nous révèle la région où serait née l’humanité

L’un des plus grands oiseaux jamais découverts

Pourquoi avons-nous perdu notre fourrure ?