in

L’homme qui pouvait changer la taille de ses pupilles sur commande

Crédits : Pxhere

Un jeune Allemand de 23 ans est capable de réduire et d’agrandir ses pupilles à la demande, sans avoir recours à des méthodes indirectes, selon un nouveau rapport de cas. Jusqu’à présent, les chercheurs pensaient que c’était impossible.

Deux petits muscles situés de chaque côté de nos yeux agissent pour dilater ou agrandir nos pupilles selon l’environnement dans lequel nous évoluons. Dans un milieu sombre, les pupilles se dilatent pour laisser entrer un maximum de lumière, tandis qu’elles se resserrent dans un environnement lumineux pour limiter la quantité de lumière entrante. La taille de nos pupilles peut également changer en réponse à d’autres facteurs, tels que le stress, l’excitation ou la consommation de drogues.

Ceci étant dit, on a longtemps pensé que la dilatation de nos pupilles était automatique. Puis, on a appris que certaines personnes pouvaient modifier leur taille à volonté en utilisant des méthodes indirectes. Par exemple, le simple fait de penser au soleil permet de les resserrer chez certains, et inversement en imaginant une pièce sombre. Jusqu’à présent en revanche, on pensait qu’il était impossible de changer la taille de nos pupilles en les contrôlant directement. C’est en réalité le cas, en témoigne ce nouveau rapport de cas publié dans l’International Journal of Psychophysiology.

Un cas unique ?

Le jeune homme – identifié par ses initiales, DW – s’est rendu compte qu’il pouvait changer la taille de ses pupilles vers l’âge de 15 ou 16 ans. Au départ, il modifiait la taille de ses pupilles en se concentrant sur des objets. Désormais, et avec la pratique, il peut le faire en se concentrant simplement sur les muscles de ses yeux.

Dans une série de tests, les chercheurs ont confirmé que DW avait effectivement cette capacité. Les chercheurs ont mesuré les propriétés électriques de la peau du jeune homme en appliquant une tension pour voir si elle était “excitée” par un effort mental accru, ce qui aurait pu augmenter indirectement la taille de sa pupille. Ces résultats ont été négatifs. Sans utiliser de méthode indirecte, DW pouvait alors dilater ses pupilles jusqu’à 2,4 millimètres de diamètre et les resserrer à 0,88 mm de diamètre.

oeil yeux regard
Crédits : Pixabay/ tookapic

D’ailleurs, CW pouvait également continuer de resserrer ses pupilles qui, en temps normal, auraient stoppé le processus. Prenons l’exemple suivant : imaginez tenir un crayon. Rapprochez maintenant ce crayon devant vos yeux. Au bout d’un moment, l’objet vous paraîtra flou. Vos pupilles seront alors resserrées “au maximum”. DW, lui, peut continuer de resserrer volontairement ses pupilles. Se faisant, il peut voir très clairement des objets positionnés près de deux fois plus près de son visage.

Pourquoi DW est-il capable d’un tel processus ? Les chercheurs l’ignorent encore. L’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle cérébrale (IRMf), qui permet de mesurer in vivo l’activité des aires du cerveau en détectant les changements locaux de flux sanguin, a tout de même permis de souligner une activation accrue du cortex moteur, la zone qui commande les mouvements volontaires. Identifier davantage de personnes ayant cette capacité pourrait aider l’équipe à décrire et à comprendre le phénomène.