in ,

Un homme expédie son ADN sur la Lune pour se faire cloner par des extraterrestres

ADN génome
Crédits : mirerek8/Pixabay

Il y a peu, un Américain de 86 ans a loué les services d’une société spéciale afin d’acheminer son ADN sur la Lune. Cet individu a en effet un rêve plutôt atypique : se faire cloner par des extraterrestres afin que son clone se retrouve dans un zoo intergalactique en tant que représentant de l’espèce humaine.

Des obsèques spatiales, mais pas seulement

Reprenant le nom de la cité imaginaire des Oris dans la série Stargate SG-1, la société Celestis, créée en 1994 à Houston (États-Unis), envoie des cendres des personnes décédées dans l’espace. Depuis une trentaine d’années, l’entreprise a réalisé dix-sept de ces vols spatiaux dits commémoratifs dans le cadre d’obsèques spatiales.

Rappelons au passage que le concept obsèques spatiales (ou d’enterrement spatial) a d’abord été proposé par l’auteur de science-fiction Neil R. Jones dans son roman The Jameson Satellite (1931). Ce même concept a ensuite été suggéré à la fin des années 1970, puis réalisé pour la première fois à la fin des années 1990.

Il faut dire que les vaisseaux de Celestis ont des destins assez variés. Certains se retrouvent sur la Lune, d’autres orbitent autour de la Terre tandis que certains finissent pas errer dans l’espace et son infini. Par ailleurs, les requêtes des clients eux-mêmes peuvent également varier et ainsi sortir du cadre habituel des obsèques spatiales.

Un clone pour représenter l’espèce humaine

Comme l’explique le New York Times dans un article du 7 novembre 2023, Kenneth Ohm, un ancien professeur de physique de 86 ans, vient d’envoyer son ADN sur la Lune à l’aide de Celestis. Cet Américain espère que des extraterrestres retrouvent un jour sa génétique et tentent d’effectuer un clonage.

clonage humain
Kenneth Ohm compte sur la possibilité qu’au moins une autre civilisation intelligente maîtrise le clonage humain.
Crédits : mik38 / iStock

La finalité du rêve de l’individu est que son clone deviennent le fier représentant de l’espèce humaine au sein d’un zoo intergalactique. Visiblement plein d’humour, Kenneth Ohm a également déclaré avoir rêve d’être cloné un millier de fois pour créer une armée de clones qui pourraient se dans l’Univers.

Si son idée peut paraître ridicule au premier abord, il faut savoir qu’elle n’est en théorie pas si loufoque. Premièrement, les humains en apprennent toujours davantage sur le clonage au fil du temps. Ensuite, dans la mesure où la possibilité que d’autres civilisations intelligentes existent ailleurs dans l’Univers n’est pas écartée, il n’est pas si insolite de penser qu’au moins une de ces civilisations maîtrise des techniques de clonage incluant des humains.