in

Ses bitcoins sont enterrés dans une décharge, mais il compte bien les récupérer

Crédits : vkingxl/Pixabay

Il y a près de dix ans, le gallois James Howells jetait son disque dur à la poubelle. À l’intérieur se cachait pourtant un véritable trésor : un portefeuille de bitcoins dont la valeur actuelle serait estimée à plusieurs dizaines de millions de dollars. Depuis, l’appareil gît sous une montagne de déchets, mais il compte bien le récupérer.

James Howells avait jeté son ancien disque dur à la poubelle en 2013, alors qu’il faisait le ménage à la maison. À l’époque, il ne le savait pas encore, mais ce disque dur contenait un portefeuille rempli de 7 500 bitcoins. La valeur actuelle de ses cryptoactifs serait de plus de 170 millions de dollars. Après s’être rendu compte de son énorme erreur, l’homme s’est rapidement empressé de rechercher ce disque dur mêlé aux millions d’autres déchets comprimés sur plusieurs mètres de haut dans sa décharge locale, aussi grande qu’un terrain de football, en vain.

Bien qu’un peu résigné, James Howells s’accroche encore à l’espoir que son disque soit encore accessible et, plus important encore, lisible. Depuis plusieurs années, ses efforts de recherche sont malheureusement freinés par le conseil municipal de son canton pour des raisons environnementales et de sécurité. Quasiment dix ans plus tard, il ne désespère toujours pas. Plus récemment, il aurait même élaboré deux plans.

bitcoins
Crédits : mohamed_hassan/pixabay

Avoir recours à des investisseurs, des spécialistes et des chiens-robots

Le premier consisterait à fouiller pendant trois ans plus de 110 000 tonnes de déchets pour un coût de onze millions de dollars. Deux investisseurs suisses auraient accepté de financer ce plan.

Le second plan, encore plus ambitieux, consisterait à s’entourer de chiens-robots et de plusieurs experts en tri, en excavation de décharges ou gestion des déchets assistés par l’intelligence artificielle. Selon BFM, parmi ces spécialistes experts figurerait même un conseiller ayant travaillé pour une entreprise chargée de récupérer les données de la boîte noire de la navette spatiale Columbia. Ce plan coûterait environ six millions de dollars et prendrait dix-huit mois.

Après l’excavation, les ordures seraient « nettoyées et autant que possible recyclées« , a déclaré Howells Business Insider. Le reste serait réenterré. Cependant, aucun de ces deux plans ne pourra être mis en place tant que le Conseil municipal n’aura pas donné son aval. Et visiblement, ce n’est pas pour demain. « Ses propositions présentent un risque écologique important que nous ne pouvons pas accepter et que les termes de notre permis nous empêchent d’envisager« , a en effet déclaré un conseiller municipal à BI.

De son côté, James Howells se dit prêt à attaquer le Conseil, arguant que ses actions constituent un « embargo illégal » sur le disque dur.

Si malgré tout ce disque dur venait à être retrouvé, James Howells a promis qu’il ne garderait que 30% des actifs en Bitcoins. Le reste de l’argent serait remis à l’équipe de récupération, aux investisseurs et à des associations locales.