in

Hilton va concevoir des suites pour astronautes

Illustration de la future station Starlab. Crédits : Nanoracks/Lockheed Martin/Voyager Space

Le géant de l’hôtellerie Hilton va collaborer avec la société Voyager Space pour aménager les cabines d’équipage de la future station commerciale Starlab. Cette structure orbitale, qui doit être mise en orbite au cours de la décennie, vise à remplacer la Station spatiale internationale. 

La Station spatiale internationale (ISS) sera exploitée par les États-Unis et ses partenaires jusqu’en 2030, après quoi elle sera mise au rebut. La NASA prévoit en effet de la remplacer par au moins une station privée. Parmi les options proposées figure Starlab, développée par les sociétés Lockheed Martin, Nanoracks et Voyager Space. Pour concrétiser son projet, le trio a bénéficié d’une enveloppe de 160 millions de dollars de la NASA en 2021.

La station pourrait être mise en orbite dès 2027. À bord, les astronautes pourront mener des expériences scientifiques en microgravité. Il est également prévu de l’exploiter commercialement en proposant des séjours touristiques.

Dans sa version actuelle, la station se composera d’un module d’habitat d’un volume interne, d’un élément d’alimentation et de propulsion ainsi que d’un laboratoire baptisé George Washington Carver Science Park. Au total, la station aura un volume de 340 m3 et sera capable de soutenir un équipage permanent de quatre astronautes.

Une collaboration avec Hilton

Plus récemment, Voyager Space a annoncé la mise en place d’un partenariat avec Hilton. Dans le monde spatial, le géant de l’hôtellerie était déjà connu pour avoir lancé le premier cookie à être cuit dans l’espace, sous sa marque DoubleTree.

La société, actuellement présente dans 122 pays et territoires, se chargera cette fois d’imaginer les suites d’équipage, de quoi rendre les séjours prolongés plus confortables. L’annonce a été faite ce mardi 21 septembre lors du Congrès international d’astronautique 2022, à Paris.

« Hilton innove pour améliorer l’expérience des clients et innove dans de nouvelles destinations de voyage depuis plus d’un siècle. Nous sommes ravis de nous associer à Voyager pour apporter cette expertise à Starlab« , a déclaré Chris Nassetta, président et chef de la direction de Hilton. « Pendant des décennies, les découvertes dans l’espace ont eu un impact positif sur la vie sur Terre, et maintenant Hilton aura l’opportunité d’utiliser cet environnement unique pour améliorer l’expérience client partout où les gens voyagent« .

starlab hilton
Illustration de la future station Starlab en orbite. Crédits : Nanoracks

Rappelons enfin que Starlab ne sera pas la seule station orbitale commerciale très longtemps. La société Axiom Space a en effet aussi prévu de greffer plusieurs de ses modules à l’ISS durant la décennie, avant de finalement s’émanciper pour devenir autonome. Blue Origin, en collaboration avec la société Sierra Space, est également sur le coup avec les plans d’une station privée, pouvant accueillir jusqu’à dix personnes, d’ici la fin de la décennie.