in

Ces hiboux de l’âge du cuivre seraient en réalité des jouets pour enfants

hiboux enfants jouets
Crédit : Juan J. Negro

À l’origine, les archéologues pensaient que ces morceaux d’ardoise en forme de hiboux étaient des objets sacrés représentant des divinités, utilisés uniquement dans les rituels. Une nouvelle étude publiée dans la revue Scientific Reports suggère qu’ils auraient également pu servir de jouets ou d’amulettes pour les enfants.

Des milliers de plaques d’ardoise gravées fabriquées dans le sud-ouest de la péninsule ibérique au cours d’une fenêtre temporelle relativement étroite, il y a entre 5 500 et 4 750, se classent aujourd’hui parmi les objets les plus emblématiques et uniques de la période culturelle Chalcolithique/Cuivre. Ces objets de la taille d’une paume gravés de motifs géométriques affichent le plus souvent des hiboux inspirés de deux espèces présentes dans la région : la chouette chevêche (Athene noctua) et le hibou moyen-duc (Asio otus). La plupart ont également une ou deux perforations au sommet de la tête censées servir à faire passer une ficelle.

Environ 4 000 plaques ont été localisées à ce jour, dont beaucoup sur des tombes mégalithiques communales ou dans des fosses. Elles sont aujourd’hui conservées dans des musées archéologiques et autres collections ethnographiques, principalement en Espagne et au Portugal.

Des objets fabriqués par des enfants

Les chercheurs ont spéculé sur la fonction de ces objets en pierre pendant plus d’un siècle. La plupart favorisaient l’idée qu’ils représentaient des déesses et servaient à des fins rituelles. Cependant, une réanalyse de ces objets laisse à penser qu’ils ont été fabriqués à des fins beaucoup plus ludiques.

« Ma première impression en regardant les gravures a été qu’elles étaient simples à réaliser« , explique Juan J. Negro, principal auteur de ces travaux. Effectivement, la fabrication et la conception des plaques étaient simples et n’exigeaient pas de compétences élevées ni de travail intensif, comme l’ont démontré les expériences de réplication d’une centaine de ces œuvres. « Les sculpteurs n’ont pas investi beaucoup de temps ou de compétences dans leur fabrication. Ces gravures pouvaient être terminées en quelques heures seulement« , poursuit le chercheur.

Le travail de ces gravures était grandement facilité par l’ardoise, un matériau mou composé principalement de quartz, d’illite et de chlorite. La malléabilité de l’ardoise permet en effet de la tailler facilement au moyen d’outils pointus en silex, en quartz ou en cuivre. N’importe qui peut donc la graver… y compris les enfants. Tout comme nos chers bambins sont aujourd’hui capables de confectionner toutes sortes d’objets à la maison comme à l’école, les chercheurs pensent que ces objets ont été fabriqués par des enfants de l’époque. Mais pourquoi se concentrer sur les hiboux ?

hiboux jouets enfants
Comparaison d’une réplique d’un hibou en pierre sculptée avec deux plumes insérées en haut avec un véritable hibou moyen-duc (Asio otus). Crédits : Juan J. Negro

Des oiseaux emblématiques dans la région

Juan J. Negro admet ne pas avoir d’explication claire, mais il souligne que ces deux espèces, Athene noctua et Asio otus, qui évoluent dans des habitats semi-ouverts, étaient probablement les plus courantes autour des établissements humains et des champs cultivés environnants de la période chalcolithique, ces dernières s’attaquant aux rats et aux souris. Les gens devaient donc avoir conscience de leur présence.

Pour tester cette théorie, Negro et son équipe ont demandé à un groupe d’enfants des temps modernes de dessiner des images de hiboux et leurs œuvres ressemblaient étrangement aux sculptures anciennes.

Ces objets auraient également pu être utilisés à la fois dans des activités ludiques ET dans des cérémonies rituelles. La frontière entre le jeu et le rituel est en effet diffuse dans les sociétés liminales et il n’y a pas de contradiction à jouer avec des jouets ressemblant à des animaux pour ensuite, à un moment donné, les utiliser comme offrandes dans le cadre de rituels communautaires liés par exemple aux tombes mégalithiques colossales si caractéristiques de l’âge du cuivre.

Brice Louvet

Rédigé par Brice Louvet

Brice est un journaliste passionné de sciences. Ses domaines favoris : l'espace et la paléontologie. Il collabore avec Sciencepost depuis près d'une décennie, partageant avec vous les nouvelles découvertes et les dossiers les plus intéressants.