in

L’hémisphère nord vient de connaître son été le plus chaud jamais enregistré

Crédits : SpencerWing/pixabay

Selon un nouveau rapport de la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration), les trois derniers mois ont été les plus chauds jamais enregistrés dans l’hémisphère nord depuis le début des relevés météo.

Vous avez eu chaud cet été ? Vous n’êtes pas seul.e. Le dernier rapport mensuel de la NOAA sur le climat mondial, publié le 14 septembre, témoigne en effet une fois de plus du réchauffement climatique. Plusieurs points sont à retenir.

On a grillé au mois d’août

– L’Amérique du Nord a connu son mois d’août le plus chaud jamais enregistré avec un écart de température de + 1,52°C par rapport à la moyenne. L’Europe et la région des Caraïbes ont de leur côté connu leur troisième mois d’août le plus chaud.

– Au niveau mondial, la température moyenne de la surface des terres et des océans au mois d’août était de 0,94°C au-dessus de la moyenne du 20e siècle, estimée à 15,6°C. Cela en fait le deuxième août le plus chaud jamais enregistré en 141 ans, derrière août 2016.

– De manière plus générale, les dix mois d’août les plus chauds ont tous été enregistrés après 1998. Sur cet échantillon, les cinq plus chauds l’ont été à partir de 2015.

août
Bilan des températures mondiales de la surface des terres et des océans pour le mois d’août 2020. Comme nous pouvons le constater en France, les températures ont bel et bien été plus chaudes que la moyenne. Crédits : NOAACrédits : NOAA

Un record pour l’hémisphère nord

Autre point important : la NOAA nous révèle que l’hémisphère nord vient d’essuyer son été le plus chaud depuis le début des relevés. Au cours de ces trois derniers mois, la température moyenne était en effet de 1,03°C au-dessus de la moyenne du 20 e siècle.

Rappelons également que l’hémisphère nord avait également essuyé un record de chaleur pour un mois d’octobre l’année dernière avec une température de 47,6°C enregistrée à Al Wafrah, au Koweït, le 4 octobre.  Des records ont également été battus les 2 et 3 octobre dans plusieurs villes d’Amérique du Nord. Citons notamment New York (35°C), Washington DC (36,7°C), Atlanta (36,7°C), Meridian (38,9°C) ou encore Toronto (31,8°C).

été
Crédits : NOAA

Le rapport souligne également que l’étendue moyenne de la glace de mer dans l’Arctique était la troisième plus petite jamais enregistrée en août.

Les chercheurs l’ont en effet estimé à un peu plus de 1,3 million de kilomètres carrés, soit environ 29,4% de moins que la moyenne enregistrée de 1981 à 2010 selon une analyse du National Snow and Ice Data Center (NSIDC) utilisant des données de la NOAA et de la NASA. Seules les années 2012 et 2019 ont connu des étendues moyennes de glace de mer plus petites.