in

Habiter dans ce gratte-ciel new-yorkais est un véritable enfer !

Crédits : Alexander Caravitis / Wikipedia

Le 432 Park Avenue est l’un des plus hauts gratte-ciels résidentiels du monde. Quelques années après sa construction, ce gratte-ciel suscite le mécontentement et la colère de ses habitants pour de nombreuses raisons. Et pourtant, il s’agit bien d’un gratte-ciel de luxe dont les appartements coûtent souvent plusieurs dizaines millions de dollars.

Des propriétaires mécontents

En septembre 2020, nous revenions sur une tendance prenant de plus en plus d’importance dans la ville de New York : les “gratte-ciel crayons” ou super-slenders (super-maigres). Il s’agit immeubles d’au moins 400 m de hauteur situés principalement sur la célèbre île de Manhattan. Le 432 Park Avenue (426 m) fut brièvement la plus haute tour résidentielle du monde, récemment détrôné par la Central Park Tower (472 m). Rappelons qu’il s’agit ici d’un gratte-ciel de luxe. En effet, le plus haut des appartements avait été vendu pour la somme astronomique de 88 millions de dollars !

Comme l’expliquait le New York Times dans un article du 3 février 2021, le 432 Park Avenue (livré en 2015) est aujourd’hui à l’origine d’un important litige opposant les propriétaires de la plupart des logements et les responsables du projet initial, à savoir CIM Group et Lendlease.

gratte-ciel 432 Park Avenue
Crédits : Tony Hisgett / Flickr

Un véritable enfer pour riches

Malgré le caractère luxueux du bâtiment du 432 Park Avenue, les propriétaires font face à des déboires en tout genre : des dégâts des eaux, des pannes d’ascenseurs à répétition ou encore de nombreux bruits très désagréables. Le New York Times a notamment recueilli le témoignage de Sarina Abramovich, qui avait fait l’acquisition d’un appartement pour 17 millions de dollars en 2016 avec son mari. Deux ans après son installation, le couple a essuyé deux importantes fuites d’eau ayant généré des frais à hauteur de 500 000 dollars. En 2019, un des propriétaires est resté bloqué dans un ascenseur en raison du vent, ce dernier faisant bouger les câbles.

Le vent est d’ailleurs la cause d’un autre phénomène assez particulier, à savoir le vacillement de la tour. Parfois, le vent peut déplacer horizontalement le sommet du gratte-ciel de 60 cm ! Évoquons également les multiples bruits, également en lien avec les malfaçons (cliquetis, grincements, etc.). Par ailleurs, ces bruits indésirables proviennent aussi du vide-ordures.

De plus, ces problèmes s’accompagnent d’une hausse des charges à hauteur de 40 % pour couvrir les multiples réparations, mais également l’augmentation des frais d’assurance. À cela vient s’ajouter une ambiance délétère entre voisins. En effet, certains veulent mener une action en justice afin d’obtenir un dédommagement et faire baisser les coûts tandis que d’autres ne veulent pas aller aussi loin. Ironie du sort, l’architecte ayant conçu le 432 Park Avenue, l’Uruguayen Rafael Viñoly, avait confié s’être inspiré d’une poubelle pour imaginer le concept.