in ,

La guerre en Syrie en partie responsable d’une énorme tempête de sable

Crédits : WikiImages / Pixabay

C’est une tempête de sable particulièrement virulente et inhabituelle qui a frappé la Syrie, le Liban Chypre, Israël et Gaza au mois de septembre dernier, la plus forte de ces 20 dernières années. En cause, l’exode massif des populations, mais également l’activité militaire sur la région.

La dernière fois que les instruments de mesure avaient enregistré de si grosses particules de poussière ainsi qu’une telle tempête de sable dans cette région du globe, c’était il y a 20 ans, en 1995. Très inhabituelle pour la saison, cette tempête de sable particulièrement dangereuse qui a frappé ces cinq pays était tout d’abord expliquée par les changements météorologiques, l’assèchement des terres agricoles syriennes et l’impact de l’activité humaine.

« Ce sont des choses que nous devons contrôler et vérifier de façon scientifique. Il y a eu une certaine activité météorologique et des vents forts, mais pas suffisamment pour engendrer ce qui est arrivé. Nous essayons de trouver une explication » expliquait Amos Porat, chef du département Climat du Service météorologique d’Israël. Alors les scientifiques ont étudié de plus près ce phénomène météorologique, coûtant la vie à douze personnes, et ce sont deux autres causes principales qui en seraient en partie à l’origine.

Tout d’abord, la forte baisse de l’activité agricole dans le nord de la Syrie qui s’explique par la combinaison de deux facteurs, l’assèchement du fleuve Euphrate par la Turquie, ainsi que l’exode massif des populations de cette région du pays. En effet, depuis 2011 et le début des conflits, ce sont 300 000 personnes qui ont péri et 12 millions qui ont dû s’exiler.

La seconde cause pointée du doigt par les scientifiques est la forte activité militaire de la région. La mince croûte qui maintient le sol en place serait fortement mise à mal et perturbée à cause du piétinement continu du sol et des explosions.

Source : washingtonpost

– Illustration principale : Tempête de sable en Irak / DR