in

Guérir le cancer par le venin d’abeille ?

Crédits : Richard Bartz, Munich Makro Freak & Beemaster Hubert Seibring / Wikimedia Commons

On connait les abeilles pour leur rôle essentiel lors de la pollinisation, indispensable pour le renouvellement des espèces végétales, mais aussi pour le produit de leurs ruches ou encore l’hécatombe qu’elles subissent à travers le monde depuis quelques années maintenant. Des chercheurs ont aujourd’hui décelé dans son venin des propriétés agissant sur le cancer, découverte considérée comme un nouvel espoir de traitement.

Une équipe de chercheurs menée par le Pr Pan Dipanjan de l’université de l’Illinois (USA) a trouvé le moyen de bloquer la prolifération des cellules cancéreuses en injectant du venin d’abeille dans des cellules en culture. En effet, les toxines du venin contiennent une protéine (la melittine), capable de se fixer aux cellules cancéreuses et d’agir en qualité d’agent tumoral. Leurs travaux ont été présentés ce lundi 11 aout sur le site de l’American Chemical Society.

« Les toxines que nous avons produites sont tellement bien compactées à l’intérieur de la nanoparticule qu’elles ne se déverseront pas lorsqu’elles seront dans le système sanguin », explique Pan Dipanjan, directeur de l’étude.

Il s’agit par cette pratique d’éviter les risques d’effets secondaires néfastes tels que les problèmes musculaires ou nerveux, voire des hémorragies internes. Le composé du venin se greffe directement sur les cellules cancéreuses, ayant pour conséquence l’arrêt de leur évolution et leur propagation. La dernière étape du projet consiste à tester le composé sur des animaux et, dans le cas où les résultats sont positifs, effectuer les mêmes tests sur des humains dans les cinq prochaines années.

Sources : American Chemical SocietySciences et Avenir

– Illustration : Richard Bartz, Munich Makro Freak & Beemaster Hubert Seibring