in

Une guêpe antique vieille de 100 millions d’années retrouvée dans l’ambre

Crédits : Oregon State University

Des chercheurs de l’Université d’Oregon ont récemment identifié une guêpe parasite dépourvue d’ailes, conservée dans l’ambre depuis environ 100 millions d’années.

Au départ, les chercheurs étaient perplexes. Cette guêpe antique, retrouvée figée dans la vallée de Hukawng, au Myanmar, semble en effet emprunter une partie de son anatomie à d’autres gammes insectes. “La première fois que j’ai vu cet insecte, je ne savais pas ce que c’était”, a déclaré George Poinar, professeur émérite au Collège des sciences de l’Oregon State University. Et pour causes : l’arrière de l’insecte ressemble à celui d’une sauterelle; ses antennes nous ramènent à la fourmi et son abdomen, épais, semble similaire à celui d’un cafard. Seul son visage ressemblait à celui d’une guêpe.

Mais en y regardant de plus près, il s’agit bien là d’une toute nouvelle famille, jamais identifiée sur Terre. Baptisée Aptenoperissidae, ce nouveau genre fait aujourd’hui partie du plus grand Ordre des hyménoptères, qui comprend les abeilles et les guêpes modernes. L’insecte, lui, a officiellement été nommé Aptenoperissus burmanicus. Incroyablement bien conservé, les chercheurs ont alors imaginé l’insecte rampant au sol à la base d’un arbre, essayant de trouver d’autres insectes pour se nourrir ou un endroit pour pondre ses œufs. Pour le moment, on ne connait toujours pas la raison pour laquelle cette espèce s’est éteinte.

Aptenoperissus burmanicus
Aptenoperissus burmanicus – Crédits : Oregon State University

Tout ce que nous savons, c’est que cet insecte était une femelle dotée de longues pattes lui permettant de sauter très haut, et lui servant probablement à sortir des cavités dans lesquelles elle s’était enfouie pour pondre ses œufs. Avec un tel mode de vie, les ailes auraient été un obstacle, ont expliqué les chercheurs dans l’étude.

Sa fin, elle, aura été tragique; capturée dans l’ambre au milieu de ce qui est aujourd’hui la vallée de Hukawng au Myanmar, sur le continent asiatique, l’un des plus riches dépôts de fossiles d’arthropodes datant du Crétacé. Et sauvée 100 millions d’années trop tard.

Source