in

Quelle est la grotte la plus profonde du monde ?

Crédits : Petr Lyubimov

Avec une profondeur record de 2 212 mètres, la grotte Veryovkina est la grotte la plus profonde mesurée à ce jour dans le monde. Vous la retrouverez dans le massif d’Arabika en Abkhazie, une région séparatiste de Géorgie soutenue par la Russie.

L’entrée de la grotte Veryovkina, située à 2 285 mètres au-dessus du niveau de la mer, a été découverte pour la première fois en 1968 par des spéléologues soviétiques.

À l’époque, ils n’avaient pu explorer qu’une section de 115 mètres de profondeur. Une expédition dirigée par Oleg Parfenov, en 1983, a permis de descendre jusqu’à 440 mètres. Ce n’est qu’au début des années 2000 que de nouvelles expéditions organisées par les organisations de spéléologie Perovo Speleo et Speleoclub Perovo, basées à Moscou, ont pu véritablement sonder les entrailles de cette formation. Très vite, les chercheurs ont atteint les 1 000 mètres, puis les 2000 mètres, pour finalement “toucher le fond” de la grotte en 2017.

Grotte de Veryovkina
Crédits : ZME Science/Datawrapper

Une semaine sous terre

Naturellement, le fait de descendre aussi profondément sous terre est incroyablement exigeant. La grotte descend en effet quasi verticalement et regorge de petits passages horizontaux. Dès 800 mètres de profondeur, l’eau qui coule à travers les petits affluents éclabousse les passages étroits qui rendent la descente particulièrement dangereuse et humide. Côté températures, elles varient de 4 °C à 7 °C.

En s’appuyant sur une série de camps construits en cours de route, il a fallu plus de quatre jours aux membres de l’expédition pour atteindre le puisard terminal en 2017. Il leur fallut à peu près autant de temps pour remonter. Ainsi, l’équipe a dû passer au moins une semaine à l’intérieur, informant régulièrement leur base en surface de leurs progrès.

Sur le chemin, les spéléologues ont collecté plusieurs échantillons de crevettes immergés dans des plans d’eau, mais aussi de scorpions rares et de micro-organismes. D’autres espèces sont depuis régulièrement remontées. Leur étude pourrait mener à la découverte de nouveaux antibiotiques et autres médicaments. Les chercheurs ont également relevé plusieurs fossiles imprimés sur des roches, offrant des indices sur l’apparence des organismes de cette grotte il y a des millions d’années.

Grotte de Veryovkina
Une illustration de la structure de la grotte. Crédit : Wikimedia Commons.

Un environnement dangereux

Pavel Demidov, le chef de l’expédition détentrice du record, avait comparé l’exploration du fond de cette grotte à celle de “la face cachée de la Lune“. Le spéléologue est malheureusement décédé en août 2020 alors qu’il descendait dans une autre formation de la région, à une profondeur de 305 mètres.

Son décès illustre les nombreux dangers auxquels sont confrontés les spéléologues au cours de leurs descentes. En 2018, l’équipe de Demidov, qui comprenait notamment des photographes de National Geographic, avait d’ailleurs échappé de peu à la catastrophe après avoir subi une inondation express de la grotte.

Grotte de Veryovkina
Le spéléologue espagnol Marcos Vilariño Gonzále franchissant un passage inondé à 1400 m de profondeur en 2018. Crédits : Petr Lyubimov

Notez enfin que la région propose également d’autres grottes incroyablement profondes creusées dans des terrains karstiques. Citons notamment le gouffre de Krubera-Voronja (2 199 m de profondeur), de Sarma (1830 m) et de Snezhnaja (1 760 m).