in ,

Grosse récompense pour qui réussira à pirater le nouveau système de vote électronique suisse !

Crédits : Wikipédia

Au moyen d’un concours qui se déroulera bientôt, la Suisse désire tester son nouveau système de vote électronique baptisé E-Voting. La ou les personnes qui parviendront à s’introduire dans le système recevront une coquette somme d’argent en guise de récompense.

Un test public d’intrusion

La Confédération et les cantons suisses pratiqueront bientôt un test de piratage informatique ouvert au public, selon le média local NZZamSonntag. Une somme de 250 000 francs suisses – soit environ 220 000 euros – a été débloquée pour le financement et la récompense aux vainqueurs de ce test, qui se déroulera du 25 février au 24 mars 2019.

Le but ? Tester le nouveau système de vote électronique de la Poste suisse baptisé E-Voting. Il faut savoir que le droit fédéral oblige la certification du système, mais également la publication de son code source. Le système en question a été élaboré pour garantir l’identification des dysfonctionnements systématiques, qu’il soit question d’erreurs logicielles, humaines ou encore de tentatives de manipulation. Ainsi, sa sécurité sera évaluée en le soumettant à une attaque. De plus, le caractère public (et mondial) du concours aura pour effet de faire participer un plus grand nombre de personnes.

Néanmoins selon la RTS, la Chancellerie suisse aimerait que le plus grand nombre possible de pirates participent à la compétition. Ceci montre une volonté de perfectionner si besoin ce nouveau système de vote en cas de faille. Par ailleurs, la société SCRT – spécialisée dans les tests d’intrusion – enregistrera les participants.

Crédits : capture YouTube/Le Conseil fédéral suisse

L’e-voting bientôt généralisé

À la fin de l’automne 2019, les autorités suisses statueront sur la généralisation de ce troisième instrument de vote. Il s’agit d’une réforme prévue dans le cadre d’une révision de la loi sur les droits politiques datant de 1976. Avec l’acceptation de cette réforme, le citoyen pourra toujours choisir sa manière de voter, et les cantons pourront ou non proposer le vote électronique. Depuis 2004, pas moins de 200 essais ont été pratiqués dans 14 cantons, et 8 d’entre eux le proposent déjà.

En France, le vote électronique existe également. Mais lors des élections présidentielles de 2017, les citoyens français de l’étranger se sont vus privés de ce droit. Cette mesure avait été prise après les suspicions envers la Russie, accusée d’avoir mené des attaques et des interférences au cours de la campagne précédant l’élection de Donald Trump en 2016 aux États-Unis.

Source

Articles liés :

Élections américaines : 6 millions de personnes privées de vote !

S’appuyant sur une victoire du vote populaire, 2 millions d’Américains appellent les Grands Électeurs à nommer Clinton Présidente

Le Bangladesh a coupé l’accès Internet à sa population !