in

Greta Thunberg réagit au record de chaleur en France : “Ce n’est que le début”

Greta Thunberg. Crédits : Wikipédia

Le record de température en France est tombé vendredi dans le Gard. Une canicule exceptionnelle qui n’a pas manqué de faire réagir la jeune écologiste suédoise Greta Thunberg‏.

La température la plus élevée à avoir été enregistrée en France, avant ce mois de Juin, était de 44,1 °C. Celle-ci avait été relevée par deux stations du sud-est – à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac – le 12 août 2003, dans le département du Gard. Mais comme vous le savez, ce record vient d’être battu. Il a fait ce vendredi à Gallargues-le-Montueux, dans le département du Gard, pas moins de 45,9°C peu après 16h. D’autres villes ont également passé la barre des 44°C. On pense notamment au Triadou et à Aniane, dans le département de l’Hérault, avec 44,5 °C. Ou encore à Carpentras, dans le Vaucluse, où le thermomètre affichait 44,3°C ce vendredi. Toutes ces températures, on le rappelle, sont enregistrées sous abri.

«Ce n’est que le début»

Une canicule exceptionnelle donc, qui n’a pas manqué de faire réagir le monde entier. À l’instar de la jeune et désormais célèbre adolescente suédoise Greta Thunberg. La militante écologiste vient en effet de réagir sur Twitter à ce nouveau record historique. «45,9°C en France en JUIN, dit-elle. Cela brise le précédent record de 44,1°C (enregistré en août 2003). Ce n’est que le début de la catastrophe climatique (#ClimateBreakdown) et de l’urgence climatique (#ClimateEmergency) Nous devons arrêter les énergies fossiles».

L’histoire de Greta Thunberg

On rappelle le parcours hors du commun de la jeune fille. Tout commença en mai 2018 avec un concours organisé par le Svenska Dagbladet proposant aux jeunes Suédois d’écrire un article sur le climat. Elle y décrira alors sa peur du réchauffement climatique. Lauréate du concours, ses mots ont alors touché plusieurs personnes influentes dans le militantisme.

Le 20 août 2018, jour de sa rentrée en neuvième année, la jeune fille fait ensuite le piquet de grève devant le Parlement suédois. Elle explique alors aux journalistes qu’elle n’ira pas à l’école tant que son gouvernement n’aura pas mis en place des moyens concrets de réduire les émissions de dioxyde de carbone d’origine anthropique, comme le prévoient les accords de Paris. Son histoire a ensuite attiré l’attention des journalistes internationaux.

Depuis, tout s’est enchaîné. Le 4 décembre 2018, elle a notamment pris la parole à la COP24, expliquant sa vision des choses. «Nous sommes en face d’une menace existentielle. Ceci est la crise la plus grave que l’humanité ait jamais subie, déclara-t-elle. Notre biosphère est sacrifiée pour que les riches des pays comme le mien puissent vivre dans le luxe. Ce sont les souffrances du plus grand nombre qui paient pour le luxe du plus petit nombre. Et si les solutions au sein du système sont impossibles à trouver, nous devrions peut-être changer le système lui-même».

Aujourd’hui, des dizaines de milliers de jeunes engagés dans le sauvetage de la planète évoquent son nom. Greta Thunberg met les pieds dans le plat, et se présente aujourd’hui comme la porte-parole de toute une génération qui devrait se retrouver au coeur l’urgence climatique.

Pour en revenir à notre chère canicule, notons que la vigilance orange canicule est maintenue ce lundi dans 14 départements. La situation sevrait se rétablir à partir de mardi, même si les températures resteront tout de même «supérieures aux valeurs moyennes de saison», indique Météo France.

Source

Articles liés :

Canicule : record de chaleur et dégel au sommet du Mont-Blanc

Comment survivre aux épisodes de canicule et de manière écologique ?

Été 1911 : la terrible canicule fait plus de 40 000 morts en France