in

Greenpeace dépose quatre tonnes de bois devant le ministère de l’Écologie

Crédits : Pexels / Pixabay

Afin de protester contre l’importation de bois illégal et contre le gouvernement qui n’applique pas cette loi, Greenpeace a déposé ce matin un tronc d’arbre de quatre tonnes et 8,5 mètres de longueur, juste devant le ministère de l’Écologie.

« Bois illégal : Le gouvernement s’en fout royal ». Voici un exemple de ce qu’on pouvait lire sur l’une des banderoles déployées par les militants de Greenpeace venus déposer, juste devant le ministère de l’Écologie, un immense tronc d’arbre de quatre tonnes de bois tropical, illégal donc. Une action menée par une dizaine de militants de l’ONG, et qui vise à rappeler à l’État que celui-ci doit appliquer la loi concernant les importations de bois illégal.

C’est tôt ce matin, à 7 h 15 qu’un camion-grue est venu déposer ce tronc d’arbre de bois tropical, long de 8,5 m et d’un poids de quatre tonnes devant le ministère. Sur le tronc était inscrit à la peinture blanche : « Bois illégal ». D’après Greenpeace, ce bois provient « d’un lot suspect stocké sur le port de La Rochelle », en Charente Maritime.

Dans un communiqué, l’ONG qui lutte pour la protection de l’environnement déclare : « Voilà deux ans que le gouvernement français traîne des pieds pour appliquer la réglementation européenne ». Une réglementation justement destinée à mettre fin aux importations de bois illégal en Europe. « Malgré le vote d’une loi en France en octobre dernier, aucun contrôle n’a été effectué ni aucun contrôleur nommé par Ségolène Royal », conclut l’ONG.

En France, chaque année ce sont 140 000 tonnes de bois illégal qui sont importées en provenance d’Afrique ou d’Amazonie. Une part comprise entre 15 % et 30 % du commerce mondial de bois serait issue de l’exploitation forestière illégale, selon les chiffres d’Interpol.

 Sources : Greenpeace