in

Un grand pas vers le développement d’un traitement contre les cheveux gris et la calvitie

Crédits : iStock

Vers la fin des cheveux gris et de la calvitie ? Des chercheurs affirment avoir « trébuché » sur des « cellules progénitrices capillaires » par accident tout en recherchant un trouble génétique rare chez la souris.

La nouvelle devrait ravir bon nombre de personnes. À mesure que nous vieillissons, nos cheveux deviennent gris ou tombent et beaucoup ont du mal à s’y faire. Mais malgré l’universalité de ces « problèmes capillaires », les scientifiques ont toujours lutté pour identifier leur cause biologique sous-jacente. Est-ce désormais chose faite ? Alors qu’ils travaillaient sur la manière dont certaines formes de tumeurs se produisent chez la souris (Neurofibromatose Type 1), des biologistes ont découvert des cellules qui rendraient les cheveux gris. La découverte pourrait notamment découler sur un possiblement traitement contre la calvitie et les cheveux grisonnants.

« Bien que ce projet ait commencé dans un effort pour comprendre comment certains types de tumeurs se forment, nous avons fini par apprendre pourquoi les cheveux deviennent gris et découvert l’identité de la cellule qui donne directement naissance aux cheveux », a déclaré le Dr Lu Le, professeur de dermatologie à l’UT Southwestern Medical Center au Texas. « Avec cette connaissance, nous espérons à l’avenir créer un composé capable de corriger ces problèmes ».

L’étude publiée dans le journal Genes & Development révèle notamment que la protéine KROX20, plus fréquemment associée au développement nerveux, est également activée dans les cellules de la peau qui deviennent ensuite la tige du cheveu. Ces protéines en produisent d’autres appelées facteur de cellules-souches (SCF) et lorsque ces deux molécules sont exprimées dans une cellule, elles se déplacent vers le haut de l’ampoule capillaire, interagissent avec des cellules de mélanocytes productrices de pigments. Elles sont donc essentielles pour la pigmentation des cheveux. Lorsque les scientifiques ont supprimé le gène SCF dans les cellules progénitrices capillaires chez la souris, leurs cheveux sont alors devenus blancs. Lorsqu’ils ont supprimé les cellules productrices de KROX20, aucun cheveu n’est devenu gris et les souris sont devenues chauves.

Soyons clairs, cette recherche n’a pour le moment été menée que chez les souris. Et bien que nous partagions beaucoup de similitudes biologiques avec ces petits rongeurs, des tests cliniques seront nécessaires. Identifier les déclencheurs de la recoloration et de la repousse des cheveux est néanmoins un grand pas vers le développement d’un traitement pour les cheveux gris et la calvitie. Il y a encore de l’espoir.

Source