in

Des chercheurs filment un rassemblement géant de galathées pélagiques au fond du Pacifique

Crédits : Capture vidéo

C’est près de Panama, dans l’Océan Pacifique que pour la première fois, un grand rassemblement de milliers galathées pélagiques a été filmé par des chercheurs, juste au-dessus du plancher océanique. 

La galathée pélagique (Pleuroncodes planipes) est une espèce de crustacé décapode, de la famille des Galatheidae. Dans l’Océan Pacifique, un immense essaim de ces crustacés a été filmé pour la première fois par une équipe de chercheurs dirigée par Jesús Pineda de l’Institut océanographique de Woods Hole (WHOI). Une vidéo filmée l’année dernière au cours d’une expédition sous-marine au large du Panama, au mont de l’Hannibal Bank, rapportée dans une étude parue dans la revue Peer J.

« Lorsque nous avons plongé avec le sous-marin, nous avons remarqué que l’eau devenait trouble alors que nous nous rapprochions du fond. Il y avait cette couche trouble, et on ne pouvait rien voir au-delà. Nous avons juste vu ce nuage, mais sans savoir ce qui en était à l’origine. Alors que nous nous sommes déplacés lentement vers le fond marin, nous avons vu ces choses. Au début, nous avons pensé que c’était des rochers ou des structures biogènes. Une fois que nous les avons vus se déplaçant, grouillant comme des insectes, nous ne pouvions pas le croire » déclare Jesús Pineda.

[media-credit name= »Capture vidéo » align= »aligncenter » width= »889″]Capture d’écran 2016-04-14 à 17.42.53[/media-credit]

C’est dans une zone hypoxique, des eaux pauvres en oxygène, et à des profondeurs comprises entre 355 et 385 mètres qu’ont été filmés ces milliers de galathées pélagiques. La zone a étonné les chercheurs, puisque ces crustacés sont généralement observés sur la côte ouest des États-Unis et le long du courant de Californie. Pour les scientifiques, ils pourraient s’être « réfugiés » dans ces eaux pauvres en oxygène pour échapper à leurs prédateurs, qui sont l’albacore (thon), de nombreux oiseaux, des mammifères marins et d’autres poissons. Les humains peuvent aussi en manger, mais cela reste déconseillé, le régime alimentaire de ces crustacés se composant notamment de phytoplancton, pouvant contenir des niveaux élevés de toxines.

Source : peerj