Le « scientifique de l’arrière-cour » était prévenu de la dangerosité de ses actes, mais cela ne l’a pas empêché de mettre le feu à sa piscine et de l’éteindre lui-même, une réponse scientifique à un fait scientifique, en somme. Voici les dessous de cette expérience déjantée.

The Backyard Scientist, alias un jeune américain du nom de Kevin, s’amuse sur sa chaine YouTube à martyriser tout ce qui lui passe dans les doigts. Il s’adonne à de nombreuses expériences scientifiques insolites. Il est particulièrement féru d’aluminium fondu (ou de sel fondu), en témoignent les différentes vidéos où des pastèques, des steaks de bœuf et même une table de billard font les frais de la « cruauté » du jeune savant fou.

Dans sa dernière vidéo visible en fin d’article, Kevin a décidé de faire dans la démesure en enflammant sa piscine par le biais d’éther diéthylique, un liquide hautement inflammable connu pour causer bon nombre d’accidents dans les laboratoires. Et comme ce liquide ne se mélange pas à l’eau et reste en surface, Kevin a pu allumer un feu au milieu de sa piscine.

« L’éther diéthylique, plus communément appelé éther, est un liquide incolore, inflammable et toxique. Il fut longtemps utilisé en médecine pour ses propriétés anesthésiques, mais a depuis été préféré à d’autres produits en raison de ses effets secondaires nocifs (nausées, risques de dépendance). » Définition tirée du site Santé-Médecine.

L’intéressé a prévu une solution tout aussi scientifique afin d’éteindre l’incendie qu’il a lui-même créé. La meilleure réponse au feu serait selon lui l’azote liquide (gaz refroidi), le même étant utilisé pour le traitement des verrues et dans les certaines applications en cryogénie. L’azote liquide, une fois rependu, flotte au-dessus de la surface incarnant une sorte de couverture éteignant le feu, qui aura peiné à trouver de l’oxygène pour rester actif.

Voici la fameuse vidéo publiée sur la chaine The Backyard Scientist :

Sources : HuffingtonPostUberGizmo