in ,

Google Maps abandonne (enfin) la projection cartographique de Mercator !

Crédits : Google Maps

Lancé il y a près d’une quinzaine d’années, le service de cartographie en ligne Google Maps fait peau neuve en abandonnant finalement la projection cartographique de Mercator, qui ne respectait pas du tout les distances et donc la superficie des États.

Le jour tant attendu est arrivé ! Google Maps a enterré la projection de Mercator pour adopter le bon vieux globe ! Désormais, nous pouvons nous rendre sur la plateforme et dé-zoomer jusqu’à apercevoir le fameux globe en lieu et place de l’habituelle mappemonde. Néanmoins, rappelons que les puristes avaient déjà depuis longtemps trouvé la parade en délaissant Google Maps pour l’application Google Earth.

Représenter un globe sur une surface plane en gardant les angles à une valeur exacte est quelque chose de très compliqué. D’ailleurs, une bonne partie des projections cartographiques existantes déforment beaucoup les distances et superficies réelles. Si la projection de Peters (1855) est peut-être une des moins déformantes, nos écoles montrent constamment la projection de Mercator (1569), celle-là même utilisée par Google Maps depuis une quinzaine d’années.

Il faut savoir que cette projection datant du XVIe siècle avait pour but de faire apparaître l’hémisphère Nord plus vaste que dans la réalité. Il s’agissait à l’époque de montrer la puissance de l’Europe également sur les cartes, et cette projection servait donc un but idéologique. Par ailleurs, à l’occasion des 10 ans de Google Maps, nous rappelions la taille réelle de l’Afrique dont la superficie est dans la réalité quasiment égale à celle de l’Europe, des États-Unis et de la Chine réunis !

Évidemment inégalable en termes d’exactitude, le globe apparaît comme idéal. Mais si nous tenons à représenter le monde sur une surface plane, il existe quelques projections cartographiques intéressantes. Dernièrement, nous évoquions par exemple la véritable superficie de l’Antarctique, dont la meilleure observation est possible grâce à la projection azimutale équidistante (de Lambert) qui a l’avantage de respecter les distances par rapport à un centre. Si Google Maps a décidé de faire un effort, les écoles pourraient en faire de même. En 2017, les écoles publiques de la ville de Boston (États-Unis) ont décidé de troquer les anciennes cartes par des nouvelles intégrant la projection de Peters.

La projection de Peters est une des plus fidèles à la réalité
Crédits : Wikipedia

Sources : Siècle DigitalClubic

Articles liés :

Regardez cette incroyable carte du monde du XVIe siècle !

Voici le plus vieux globe représentant le nouveau monde

Les portulans, ces fascinantes cartes maritimes du Moyen-Age