in

Google crée un docteur sur le Web !

médecin médecine
Crédits : iStock

Le célèbre moteur de recherche est en train de devenir bien plus que notre ami. Google lancera aux États-Unis une fonctionnalité permettant d’effectuer rapidement depuis son moteur de recherche des diagnostics médicaux à partir de mots-clés liés aux symptômes. 

Google ajoute une nouvelle corde à son arc. Le géant des moteurs de recherche ne manque pas d’inventivité et s’attaque désormais au secteur de la santé. Annoncée début 2015, une nouvelle fonctionnalité disponible (pour l’instant) uniquement outre-Atlantique permettra d’identifier votre maladie en renseignant simplement vos symptômes dans le moteur de recherche.

Crédits : google

À l’heure actuelle, pour rechercher les symptômes précis d’une maladie, l’internaute peut-être rapidement submergé de résultats divers et variés découlant de sites et de forums dont il est difficile de juger la crédibilité. Sur son blog officiel, Google explique d’ailleurs qu’1% des requêtes sur son moteur de recherche concernent des symptômes de maladie. Ce qui représente des millions et des millions de recherches au vu du nombre de type de recherche possible.

C’est donc dans un objectif de précision que la firme annonce mettre à jour son moteur de recherche pour répondre directement aux questions des internautes. Pour ce faire, Google explique avoir travaillé avec des membres de la communauté médicale pour lister et tenter de répondre aux symptômes les plus couramment recherchés : mal de tête, démangeaison cutanée, problème articulaire, douleur à l’abdomen. L’idée est d’améliorer le système d’auto-médication (plus de 60% des internautes utilisent internet pour se renseigner sur leurs symptômes) en proposant des solutions sérieuses et adaptées à chaque cas évoqué.

Google mentionne toutefois que le but n’est pas de remplacer un réel médecin, mais plutôt d’améliorer la précision et la véracité des solutions proposées. Il est mentionné qu’évidemment, un symptôme peut avoir des origines diverses, que seul un vrai praticien pourra réellement déterminer. Le service va donc être disponible d’abord aux États-Unis puis dans le monde entier. Un service qui s’intègre totalement dans la perspective de créer un assistant intelligent comme Google Assistant, capable de répondre à toutes les questions et préoccupations des internautes.

Source