in

Glowee, le système de bioéclairage vivant

Crédits : Capture vidéo

Et si demain, nous troquions l’éclairage nocturne des vitrines et les lampadaires contre des surfaces bioluminescentes ? C’est ce que propose Glowee, une start-up française née en 2013, en utilisant la luminescence naturelle de certains micro-organismes.

Glowee est un système vivant de bioéclairage sans consommation d’électricité ni émission de pollution lumineuse. Le concept vise à prélever les gènes de bioluminescence de micro-organismes comme les lucioles ou certaines méduses pour les introduire dans des bactéries marines. En étant ensuite cultivées, ces dernières finissent par émettre de la lumière.

L’idée est venue chez deux étudiantes en design lorsqu’elles regardèrent un reportage sur les poissons des abysses. Elles présentèrent ensuite leur concept pour le Prix ArtScience 2013 sur le thème de la biologie synthétique qu’elles gagnèrent. Depuis, elles ont intégré le programme d’incubation du CRI (Centre de Recherches Interdisciplinaires), l’OpenLab, leur permettant de travailler en laboratoire gratuitement, et ont engagé un biologiste pour travailler sur cette idée. Aujourd’hui, Glowee a terminé sa première phase de R&D et un premier produit sera prêt pour la rentrée 2015.

Le produit en question est un support adhésif aux surfaces vitrées, transparent le jour et luminescent la nuit.

Il est constitué d’une coque organique, biodégradable, transparente et adhésive aux surfaces vitrées à l’intérieur de laquelle se trouve la solution biologique bioluminescente. En revanche, les bactéries n’émettent de la lumière que pendant une durée limitée de quelques mois et les conceptrices n’indiquent pas pour le moment de protocole pour les « recharger ».

Une campagne de crowdfunding vient d’être lancée sur Ulule. Déjà 187 contributeurs ont permis de collecter près de 18 000 euros. Il leur reste un peu moins d’un mois pour arriver aux 30 000 euros nécessaires à leur développement.

glowee (1)