in ,

La girafe intègre la liste rouge des espèces menacées d’extinction

Crédits : Pixabay

L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) vient d’intégrer la girafe sur la liste rouge des espèces menacées, au même titre que plusieurs dizaines d’espèces d’oiseaux pourtant à peine découverts.

Longtemps protégée et préservée, la girafe n’échappe pas à l’hécatombe qui touche les animaux sauvages. En effet, braconnage et perte de son habitat naturel semblent avoir raison du plus grand animal terrestre désormais inscrit sur la liste rouge des espèces menacées par l’UICN dans la catégorie « vulnérable ».

En l’espace de trente ans seulement, le mammifère a perdu pas moins de 40 % de sa population. En 2015, on comptait déjà moins de 100 000 girafes avec seulement 97 500 spécimens au total, contre 155 000 en 1985. « Ces animaux majestueux sont confrontés à une extinction silencieuse », déplore Julian Fennessy pour l’UICN, organisme de référence chargé de suivre l’état des espèces dans le monde.

Neuf sous-espèces de girafes sont réparties dans 21 pays. Sur celles-ci, trois se portent encore bien et une reste stable, mais les cinq autres sont décimées, nous apprend ce rapport publié au Mexique en marge de la Conférence de l’ONU sur la biodiversité. La cause ? Le braconnage, toujours plus intense et destructeur, mais aussi la perte de leur habitat naturel, menacé par l’agriculture et l’exploitation minière ainsi que les poussées d’instabilité civile et sociale, explique l’UICN.

Pour les scientifiques, un cap a déjà été franchi et la Terre est en train de connaître sa 6e extinction de masse. Aujourd’hui, les espèces disparaissent 1 000 à 10 000 fois plus rapidement qu’il y a un siècle seulement.

L’UICN nous apprend également que sur 742 espèces d’oiseaux recensées ces dernières années, 11 % sont déjà menacées d’extinction et 13 de ces espèces ont même déjà disparu. « Hélas, identifier plus de 700 espèces +nouvelles+ ne signifie pas que les oiseaux du monde vont mieux. Plus nos connaissances s’approfondissent, plus nos préoccupations se confirment : l’agriculture non durable, la déforestation, les espèces invasives, le commerce illégal conduisent toujours plus d’espèces à l’extinction », explique Ian Burfield qui s’est chargé de cette liste.