in

Cette roue transforme votre vieille bicyclette en vélo électrique !

Crédits : Capture vidéo

Lorsque l’on désirait passer du vélo traditionnel au vélo électrique, la seule solution était de l’acheter. Désormais, il est possible d’obtenir une roue GeoOrbital, destinée à transformer votre vélo classique en vélo électrique. Roulez jeunesse !

En quoi consiste un vélo électrique ? Il s’agit d’un vélo basique équipé d’un moteur et de batteries fixées sur le cadre. La start up américaine GeoOrbital ne s’est pas encombrée de tous ces “aménagements”, et a conçu une roue qui assume à elle seule toutes ces fonctions. De plus cette roue a été fabriquée pour équiper différentes tailles de vélos.

La roue GeoOrbital se monte en 60 secondes selon les concepteurs. Il s’agit d’une roue intelligente, reprenant le concept des roues orbitales, sans moyeu, que l’on retrouve parfois en moto. Ainsi, l’espace gagné à l’intérieur de la roue a permis aux concepteurs d’y installer un moteur ainsi qu’une batterie.

181b230090a716164ecc32ab5c1004e3_originalLe vélo peut être utilisé en mode mécanique ou électrique, et même les deux ! En effet, le vélo peut atteindre 32km/h en utilisant seulement le moteur électrique et jusqu’à 50km/h si l’utilisateur active ses jambes (roue 26 pouces). La roue GeoOrbital est déclinée dans une seconde version adaptée aux vélos 28 et 29 pouces et dans ce cas, la vitesse maxi se situera à 80km/h en cas d’utilisation mixte.

Lorsque la batterie 36V Lithium-Ion est déchargée, le simple fait de pédaler contribue à produire de l’énergie qui sera à nouveau utilisée. Cependant, une recharge “non-active” de la batterie prendra entre 3 et 4 heures. Ainsi il est possible de recharger son vélo à la maison comme on rechargerait son smartphone. D’ailleurs, le vélo permet la recharge de smartphone part le biais d’un port usb intégré.

11c058b57d27fbb697f83bb3def6b5d8_original

La campagne de financement participatif sur la plateforme KickStarter destinée à lancer le projet a réuni à ce jour plus de 735.000 dollars (sur les 75.000 requis) alors qu’il reste une trentaine de jours avant la fin de l’opération.

Le concept comporte un seul point faible, mais il semble que le succès soit tout de même au rendez-vous. En effet, le fait de remplacer sa roue de vélo par une GeoOrbital ajoute un poids de 6 à 7kg au tout, mais ne devrait pas décourager les potentiels utilisateurs.

Sources : PositivRAruco

Crédit photos : KickStarter