in

Le gaz responsable de l’odeur des flatulences peut aussi vous tuer

Crédits : ar130405 / Pixabay

Il y a quelques jours, nous vous expliquions qu’un composé proche du sulfure d’hydrogène (le gaz responsable de l’odeur nauséabonde de nos flatulences) pouvait être utilisé à petite dose et dans des conditions opératoires très spéciales pour maintenir les fonctions cellulaires et les protéger quand elles sont affectées. Si des chercheurs lui ont découvert cette propriété inattendue, il faut rappeler que le sulfure d’hydrogène est également et surtout un gaz qui peut nous être mortel.

Lorsque vous lâchez un petit « prout », l’odeur d’œuf pourri qui s’en dégage s’explique par la présence de sulfure d’hydrogène. C’est un gaz dangereux et corrosif, toutefois notre corps peut combattre ses effets, car dans les flatulences, les doses sont minimes. Le sulfure d’hydrogène est notamment utilisé par l’armée pour deux utilisations : pour la corrosion des métaux d’abord. En effet, ce gaz est un puissant corrosif, c’est lui qui est à l’origine du noircissement de vos bijoux lorsqu’ils sont exposés à de l’atmosphère polluée. La deuxième utilisation de ce gaz est la paralysie (voire la mort), « Le sulfure d’hydrogène est considéré comme un poison à large spectre », ce gaz peut provoquer la dégénérescence de nombreux organes, une perte de connaissance et à forte dose la mort.

Le sulfure d’hydrogène est également connu pour être la cause de la mort par suicide de 517 japonais, car c’est ce gaz qui est émis par beaucoup de vos détergents. Ainsi une recette qui circulait au Japon permettait d’en produire en grande quantité. Pour revenir en France, ce gaz émane des algues vertes en Bretagne, c’est à cause de lui que les algues vertes sont considérées comme dangereuses. Vous l’aurez donc bien compris, il est inutile de sniffer les pets de vos voisins en espérant contribuer à votre santé.