in

Une « galaxie-cannibale » capturée par le télescope spatial Hubble

Crédits : ESA/Hubble & NASA / Judy Schmidt

Au cœur de la constellation des Chiens de chasse, le télescope spatial Hubble est parvenu à prendre en photo une galaxie entourée des restes d’une galaxie naine, engloutie par la « cannibale ».

Dans un communiqué publié sur le site officiel du télescope spatial Hubble, on apprend qu’une galaxie lenticulaire baptisée NGC 4111 a été prise en photo par le télescope de la Nasa et de l’ESA. Il s’agit d’une « galaxie-cannibale », celle-ci ayant englouti une galaxie naine dont il ne reste plus qu’une accumulation de gaz et de poussière entourant NGC 4111. Si aujourd’hui, les collisions de galaxies sont courantes, analyser les conséquences de telles collisions pourrait expliquer pourquoi une partie des galaxies s’éteint après ces cataclysmes.

Située à environ 50 millions d’années-lumière de la Terre, la galaxie NGC 4111 a un caractère particulier, puisqu’elle appartient à une espèce rare de « mégalopoles stellaires », appelées « galaxies lenticulaires ». Semblables aux galaxies elliptiques, les galaxies lenticulaires possèdent une structure différente.

Le caractère insolite de NGC 4111, ce qui n’est pas le cas des galaxies elliptiques, c’est une ceinture de gaz et de poussière qui l’entoure au-dessus et au-dessous, mais pas par le côté, comme c’est le cas pour les galaxies semblables à la Voie Lactée. Pour les scientifiques de la mission, il s’agit donc des restes d’une galaxie naine qu’elle aurait englouti par le passé, et qui aurait été un satellite de NGC 4111.

ESA/Hubble & NASA / Judy Schmidt
Crédits : ESA/Hubble & NASA / Judy Schmidt

Opérationnel depuis 1990, le télescope Hubble, fruit de la collaboration entre la Nasa et l’ESA (agence spatiale européenne), et à qui l’on doit quelques-uns des plus beaux clichés de l’espace, sera remplacé à partir de 2018 par le James Webb Space Telescope (JWST), lequel sera 100 fois plus puissant que Hubble. « Le Webb (…) pourra aller jusqu’à au moins 300 millions d’années après le Big Bang (donnant naissance à notre univers il y a 13,8 milliards d’années) quand les toutes premières étoiles et galaxies sont apparues » déclarait Mark Clampin, astronome et membre de l’équipe scientifique du télescope, l’année dernière.

Source : spacetelescope