in

Pour ses futures missions habitées dans l’espace, la NASA fait du recyclage

Crédits : Lockheed Martin

Un conteneur de cargaison en aluminium construit il y a plus de quinze ans pour envoyer du matériel en orbite se transformera bientôt en un prototype d’habitat spatial où les astronautes pourraient séjourner pendant les longues missions.

Toujours avec Mars en ligne de mire, la NASA pense à s’installer en orbite autour de la Lune pour y établir une sorte de camp de base intermédiaire. Dépêchés sur place pour plusieurs mois (voire plus), les astronautes se doivent de vivre dans des conditions leur permettant de pouvoir « faire leur travail ». En ce sens, l’opération Deep Space Gateway a pour objectif de penser et concevoir une sorte « d’appartement spatial orbital » où les explorateurs pourront vivre pendant au moins toute une année. L’idéal pour la NASA serait de pouvoir œuvrer sur la Lune d’ici le milieu des années 2020. De là, l’agence spatiale espère acquérir assez d’expérience et pouvoir développer les moyens nécessaires pour aller plus loin dans le Système solaire.

Pour ce faire, la NASA a fait appel à Lockheed Martin qui est à ce jour la première entreprise américaine et mondiale de défense et de sécurité. Le constructeur, basé au Colorado, annonçait il y a quelques jours son intention de réhabiliter un ancien conteneur de l’espace en un prototype d’habitat. De l’extérieur, le prototype ressemblera à un cylindre de métal de 6,4 mètres de long pour un diamètre de 4,6 mètres. À l’intérieur en revanche, il s’agira d’un véritable appartement spatial permettant aux astronautes de travailler dans les meilleures conditions. « Tout ce dont vous avez besoin pour vivre heureux dans l’espace sera à l’intérieur », confie au Washington Post Bill Pratt, porte-parole de Lockheed Martin.

Cette station dans l’orbite lunaire serait un premier pas significatif pour l’exploration spatiale habitée. Un nouveau pas à franchir et tout ce que ça implique. « Lors de la construction de cet habitat, nous devons opérer avec une mentalité différente et nous assurer que nous gardons les astronautes en sécurité, en bonne santé et productifs à des millions de kilomètres de distance ». Nommé Donatello, le conteneur de marchandises est l’un des trois construits par l’Agence spatiale italienne dans les années 1990 pour servir de « fourgonnettes » visant à transporter des équipements vers et depuis la Station spatiale internationale. Leonardo et Raffaello, les deux autres conteneurs, ont tous deux déjà servi contrairement au premier qui n’a jamais été utilisé. Comme quoi, il y a un début à tout. Il faudra par ailleurs dix-huit mois de travail pour tout agencer à l’intérieur.

Source