in

Fumer régulièrement du cannabis doublerait le risque d’AVC

Crédits : pixabay

Une étude nous révèle que fumer régulièrement de l’herbe double les risques d’AVC chez les jeunes. Si la drogue est consommée avec du tabac, les risques sont encore pires.

Nous savons que la consommation de marijuana a des effets sur le cerveau, mais de plus en plus de recherches soulignent également les risques accrus de problèmes cardiovasculaires. Nous savons, par exemple, que le fait de fumer du cannabis augmente le rythme cardiaque et la tension artérielle. Dans le même temps, le sang a de plus en plus de mal à distribuer l’oxygène dans notre corps.

Marijuana et risques d’AVC

Une récente étude vient s’ajouter à la liste. Pour ces travaux, des chercheurs de l’Université de Virginie se sont concentrés spécifiquement sur les risques d’accident vasculaire cérébral (AVC) chez les personnes âgées de 18 à 44 ans. Les dossiers de 43 860 participants ont été examinés aux États-Unis. Sur cet échantillon, 13,6 % avaient consommé de la marijuana au cours des 30 derniers jours.

Après analyse de l’ensemble des données, les chercheurs ont alors constaté que les consommateurs réguliers de marijuana (plus de 10 joints par mois) étaient près de 2,5 fois plus susceptibles de subir un AVC que ceux qui n’en consommaient pas. Et on ne parle ici que des personnes qui fument des “joints purs” – autrement dit, sans tabac.

Pour celles et ceux qui mélangeaient herbes et tabac, la situation était pire. Ces personnes étaient près de trois fois plus susceptibles d’avoir un accident vasculaire cérébral.

« Bien que le cannabis ne soit pas [aussi] nocif et addictif que d’autres substances, nous ne pouvons ignorer ses risques potentiels pour la santé », a déclaré Tarang Parekh, principal auteur de l’étude. Les détails de ces nouveaux résultats seront présentés dans quelques jours à la réunion annuelle de l’American Heart Association (AHA), à Philadelphie.

marijuana
Crédits : pixabay

Des mécanismes encore à l’étude

Notez que cette étude ne fait ici qu’une association. Elle ne prouve donc pas que c’est exclusivement la drogue qui a influencé les risques d’AVC. Une consommation excessive d’alcool, par exemple, peut également jouer un rôle.

Les mécanismes favorisant les risques d’AVC ne sont également pas encore bien compris. Mais selon certains chercheurs, la consommation de marijuana serait liée à une augmentation du nombre de caillots dans les vaisseaux sanguins, ou à un rétrécissement de ces derniers. Ces deux explications sont convaincantes, mais des études plus poussées seront nécessaires pour mieux les comprendre.

Source

Articles liés :

Bientôt un médicament à base de marijuana contre l’épilepsie ?

La marijuana rendrait-elle les blessures plus douloureuses ?

La marijuana peut-elle jouer un rôle dans l’amélioration de la vision ?