De la fourrure animale dans le berceau des nourrissons ?

Crédits : Hans / Pixabay

Présentée lors du congrès de pneumologie à Munich, une étude sérieuse prouve que la fourrure animale peut être bonne pour la santé de l’enfant en bas âge; celle-ci l’aiderait à se forger de meilleure défense contre les allergies et l’asthme.

Une étude à la hauteur

Suivant plus de 3000 bébés de 1998 à 2008, des chercheurs allemands ont tiré des conclusions édifiantes de cette longue étude. La moitié des enfants étudiée dormait sur de la fourrure animale (du mouton de manière générale) durant les trois premiers mois de leur vie, l’autre moitié non. Les scientifiques ont constaté que les enfants ayant été mis en contact avec la fourrure animale avaient statistiquement, dès l’âge de six ans, de meilleures défenses contre les allergies et l’asthme. L’étude chiffre à 41% la différence de risques par rapport au groupe n’ayant pas dormi sur de la peau de mouton, pour les enfants âgés de dix ans (cette différence étant de 79% à l’âge de six ans).

Cette découverte n’est pas nouvelle, Christiana Tischer (directrice de l’étude) l’explique : « Des études antérieures avaient déjà montré que les microbes que l’on trouve à la campagne peuvent protéger de l’asthme. Ces microbes peuvent être absorbés par la peau des animaux, et reproduire le même effet » pour n’importe quelle personne qui dormira dessus.

Ne pas prendre de risques pour autant…

Attention, on parle bien de peaux animales et non d’animaux. Les chercheurs précisent que dans leur étude, il n’était pas question d’animaux dans le lit des enfants, mais de fourrures dans le lit des nourrissons. Ne laissez donc pas votre chat ou votre chien dormir dans le berceau du bébé, car il risquerait de lui transmettre des maladies. En revanche, n’hésitez pas à investir dans de la peau de mouton que vous trouverez à un prix très raisonnable dans n’importe quel magasin bio.