in

D’incroyables fossiles du Jurassique découverts en Angleterre

Crédits : Neville Hollingworth

Une équipe de paléontologues annonce la découverte de plusieurs dizaines de fossiles du Jurassique enfouis sous le sol d’une ferme anglaise. Parmi eux figurent les restes d’un ancien poisson incroyablement bien préservé.

Dans une ferme située à la périphérie du Gloucestershire dans les Cotswolds, sous un sol actuellement piétiné par les sabots des longhorns, une race bovine britannique, des chercheurs sont récemment tombés sur les restes fossilisés de plusieurs dizaines d’espèces datant du début de la période jurassique (il y a 201,3 millions à 145 millions d’années).

Pendant quatre jours, l’équipe s’est appuyée sur une excavatrice pour creuser à travers les rives herbeuses de la ferme, chacune de ces couches révélant une petite tranche de temps géologique. Un certain nombre de spécimens divers dataient de l’âge toarcien (183 à 174 millions d’années) et comprenaient des bélemnites (céphalopodes ressemblant à des calmars éteints), des ammonites (céphalopodes à coquille éteints), des bivalves et des escargots.

Les chercheurs ont également fouillé les restes de plusieurs ichtyosaures. Il s’agit d’anciens reptiles marins qui ressemblaient (de loin) aux dauphins actuels.

Un spécimen exceptionnel

Sur les plus de 180 fossiles enregistrés, l’un des spécimens les plus remarquables était sans aucun doute une tête de poisson conservée depuis 183 millions d’années en trois dimensions. D’après l’équipe, il s’agirait d’un Pachycormus, un genre éteint de poissons à nageoires rayonnées pachycormiformes du Toarcien d’Europe.

Incrusté dans un nodule de calcaire durci, ce spécimen contenait encore des tissus mous, notamment des écailles et même un oeil. « Je n’ai jamais rien vu de tel auparavant« , a déclaré Sally Hollingworth, préparatrice de fossiles à l’Université de Birmingham, qui a fouillé le site avec son mari géologue. « Vous pouviez voir les écailles, la peau, la colonne vertébrale. Même son globe oculaire est toujours là.« 

Les deux chercheurs ont contacté ThinkSee3D, une société proposant des modèles numériques 3D de fossiles, pour créer une image 3D interactive de ce poisson.

fossiles poissons
Le fossile 3D d’un poisson connu sous le nom de Pachycormus. Crédits : Sally et Neville Hollingworth
fossiles poissons
Les écailles et les yeux d’un poisson préservés pendant plus de 180 millions d’années. Crédits : Dean Loma

Au temps du Jurassique, cette région du Royaume-Uni (sud-ouest de l’Angleterre) était complètement submergée par une mer tropicale peu profonde. Après leur mort, tous ces animaux ont probablement coulé au fond de l’eau avant d’être enterrés dans les sédiments quasiment immédiatement.

Comme pour les autres fossiles, les minéraux des fonds marins environnants ont remplacé la structure d’origine des os et des dents au fil du temps, permettant de figer la forme de leur corps « pour toujours ».