in

Découverte d’une fosse commune vieille de 7 000 ans en Slovaquie

fosse slovaquie
Crédits : Martin Furholt

Des archéologues qui menaient des fouilles sur un site du néolithique, en Slovaquie, ont découvert les restes de trente-cinq personnes, dont beaucoup d’adolescents, qui semblent avoir été décapitées, puis jetées dans une fosse il y a environ 7 000 ans. Mais pour quelle raison ?

Martin Furholt et son équipe de l’Université de Kiel (Allemagne) mènent des fouilles sur le site de Vráble, en Slovaquie, depuis 2012. Il y a environ 7 000 ans vivait ici une colonie de la culture rubanée ou culture à céramique linéaire (nommée ainsi en référence au type de poterie que ces gens fabriquaient). Il s’agit de la culture néolithique la plus ancienne d’Europe centrale. Les peuples de cette culture sont également associés à des structures mégalithiques telles que Stonehenge, en Grande-Bretagne, ou Carnac, en France.

Il y a quelques mois, les chercheurs ont découvert une ancienne fosse commune près de l’une des entrées de la colonie. À l’intérieur gisaient les corps de trente-cinq personnes étalés dans diverses positions laissant à penser qu’ils ont probablement été jetés dedans. La plupart des morts semblent avoir été de jeunes adultes âgés de 18 à 25 ans. Certains avaient entre 25 et 35 ans au moment de leur décès, mais les chercheurs n’ont identifié aucune personne plus âgée.

Le fait le plus notable est que toutes ces personnes étaient décapitées (sauf un nourrisson). On ignore encore si elles sont mortes par décapitation ou si leur tête a été coupée post-mortem. Des tests anthropologiques sont en cours pour tenter de le déterminer.

fosse slovaquie Vráble
L’ancienne colonie de Vráble est un site majeur pour l’archéologie de la culture LBK d’Europe centrale et méridionale. Les fouilles montrent qu’il était divisé en trois parties ou « quartiers ». Crédits : peinture de Karin Winter

Guerre de voisinage ?

Pour les chercheurs, tous ces corps auraient été jetés délibérément dans cette fosse dans le but de renforcer un mur défensif construit au-dessus du fossé. Selon eux, les membres de la colonie attribuaient probablement un pouvoir magique ou symbolique à ces victimes. Cependant, il ne s’agit que d’une interprétation.

Cela étant, cette colonie néolithique de Vráble était divisée en trois quartiers distincts (visibles ci-dessus), chacun comprenant plusieurs grandes familles. Il semblait que ce mur défensif et le fossé aient été construits autour d’un seul de ces quartiers durant les dernières étapes de son occupation.

Pour les chercheurs, il est donc possible que les fortifications de ce quartier aient été pensées non pas pour se défendre contre quelqu’un de l’extérieur, mais pour empêcher les membres des autres quartiers de pénétrer dans celui-ci. Imaginez alors une guerre de voisinage poussée à l’extrême.