in

Un véritable « Gouffre de Helm » peut-être découvert en Irak

Natounia gouffre de helm
ne vue aérienne d'une forteresse censée faire partie de la cité perdue de Natounia. Crédits : Rabana-Merquly Archaeological Project ; Antiquity Journal Ltd.

Nichée dans une vallée des montagnes du Kurdistan, en Irak, se trouve une ancienne forteresse. En se basant sur la découverte de reliefs rocheux finement sculptés représentant un ancien chef, des archéologues pensent qu’il pourrait s’agir de la ville royale perdue de Natounia. Les détails de ces travaux sont publiés dans la revue Antiquity.

La ville perdue de Natounia ?

À la fin du premier millénaire avant notre ère et au début du premier millénaire apr. J.-C., les contreforts et les montagnes du centre-nord de Zagros, au Kurdistan irakien, constituaient un arrière-pays interne de l’empire parthe. Pour rappel, les Parthes (« cavaliers ») étaient des adversaires de l’Empire romain. Les deux peuples se sont régulièrement affrontés pendant plus de 250 ans.

Dans la région, la forteresse de Rabana-Merquly est située sur les flancs sud-ouest du mont Piramagrun. Une caractéristique déterminante de Rabana-Merquly est les deux reliefs rocheux sculptés dans la falaise. Associés de manière plausible à deux entrées fermées, ils représentent un dirigeant sans nom qui semble vêtu d’une tenue ornée.

L’identité de cet individu est encore sujette à débat, mais de nouvelles recherches suggèrent que ces reliefs représenteraient un roi d’Adiabène, un royaume qui faisait partie de l’empire parthe. « Sur la base de la tenue vestimentaire du personnage, en particulier de son chapeau, nous pensons que la forteresse a été construite par la dynastie régnante d’Adiabène près de la frontière orientale du royaume« , précise Michael Brown, de l’Université de Heidelberg (Allemagne). « Les reliefs rocheux jumeaux sont de rares exemples de monuments quasi grandeur nature de souverains de la période parthe et ils nous permettent de relier la forteresse à ceux qui l’ont construite« .

Si l’on en croit ces suppositions, alors cette ancienne forteresse pourrait être la ville royale perdue de Natounia. Avant cette découverte, les seules représentations connues de l’existence de cette cité n’étaient documentées que sur quelques pièces de monnaie.

Natounia gouffre de helm forteresse
A : Le relief rocheux de Merquly. B : celui de Rabana. C : une statue d’Hatra du roi ‘tlw/Attalos d’Adiabène. Crédits : M. Brown
Natounia gouffre de helm forteresse
Le revers d’une pièce de monnaie de Natounia. Crédits : The Trustees of the British Museum

Un véritable « Gouffre de Helm »

En plus de ces reliefs, qui représentent peut-être Natounissar, le fondateur de la ville, ou un descendant direct, les chercheurs ont utilisé des drones pour explorer des fortifications qui mesurent environ quatre kilomètres. D’après ces analyses, ces fortifications renfermeraient un terrain naturellement défendable pouvant être considérées comme une extension du paysage montagneux environnant. « Si vous connaissez le Seigneur des Anneaux, il s’agit essentiellement d’un véritable Gouffre de Helm« , ajoute Michael Brown.

Pendant son règne, l’Empire parthe a joué un rôle formateur dans le développement de la mondialisation eurasienne. D’après l’équipe, cette forteresse aurait ainsi très probablement joué un rôle important dans la gestion de ces relations par le commerce et la diplomatie, ainsi que par la force militaire.