in

Voici comment cette « porte » s’est vraiment formée sur Mars

porte mars
Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Une photo capturée récemment sur Mars par le rover Curiosity semble montrer une entrée creusée dans une colline rocheuse. Ceux qui jugent que cette photo est une preuve tangible témoignant de l’existence d’une civilisation extraterrestre vivant sur la planète rouge seront déçus d’apprendre que de telles caractéristiques peuvent se former naturellement. L’image n’en reste toutefois pas moins très intéressante sur le plan géologique.

Le rover Curiosity a pris des milliers de photos au cours de ces dix dernières années passées dans cratère Gale. Toutefois, une nouvelle image prise le 7 mai dernier par la Mastcam du rover semble nous révéler l’entrée d’une pyramide. Cette photo a alors naturellement suscité une attention particulière.

Les géologues en conviennent, c’est une image très curieuse. Malgré tout, il semblerait que l’érosion naturelle ait une fois de plus été à l’œuvre.

Fractures et strates

Des couches rocheuses appelées strates sont en effet visibles sur le rocher, plongeant à gauche et plus haut à droite. « Ce sont des lits de limon, avec des lits de sable plus durs qui se détachent« , détaille le géologue britannique Neil Hodgson, vice-président de la société britannique de géosciences Searcher. « Ils ont été déposés il y a peut-être quatre milliards d’années dans des conditions sédimentaires, peut-être dans une rivière« .

Les vents martiens ont ensuite érodé les strates à partir du moment où elles ont été exposées à la surface. « Les images en montrent même des traces à l’intérieur de la ‘porte’« , poursuit le géologue.

porte mars
Image a été prise par Mast Camera (Mastcam) du rover Curiosity le 7 mai 2022. Crédits : NASA/JPL-Caltech/MSSS

Vous noterez que plusieurs fractures verticales naturelles sont également visibles sur la photo. Cette petite « porte », qui mesure environ un mètre de haut, semble s’être formée là où certaines de ces fractures verticales se croisent avec les strates. « Il semble alors qu’un gros rocher soit tombé sous son poids » pour créer cette entrée« , poursuit le chercheur. « La gravité n’est pas aussi forte sur Mars, mais elle est suffisamment forte pour faire cela. »

Le rocher auquel fait référence le géologue n’est pas celui visible à gauche de l’image, mais celui posé en surface juste à droite de la « porte ». Cette roche semble avoir un bord vertical lisse, « peut-être parce qu’il est tombé relativement récemment et n’a pas été exposé longtemps aux vents martiens« , souligne Neil Hodgson. Au final, tout cela paraît donc très naturel. Ce type d’affleurements est également visible dans de nombreux endroits arides sur Terre.