in

La Floride envahie par des escargots géants nuisibles pour l’Homme

Escargot géant d'Afrique. Crédits : Olena Kurashova/iStock

L’État de Floride (États-Unis) connaît en ce moment une infestation massive d’escargots géants d’Afrique. Considéré dangereux pour l’Homme et les cultures, ce gastéropode se reproduit extrêmement rapidement, se répandant à grande vitesse dans son environnement. C’est pourquoi les autorités ont lancé une campagne visant à éliminer l’espèce du sol nord-américain.

De nombreux spécimens d’escargots géants d’Afrique ont provoqué la mise en quarantaine le 25 juin dernier de New Port Richey, une ville du comté de Pasco, en Floride. En outre, Christina Chitty, du Département de l’agriculture et des services aux consommateurs de Floride (FDACS), a confié sur CNN qu’une campagne d’éradication chimique de l’espèce venait de débuter. Cette « bataille » à mener sur le long terme devrait s’étaler sur trois ans.

Pourquoi une opération de si grande ampleur contre l’escargot géant ?

Ce gastéropode géant provient du sud de l’Afrique, probablement introduit sur le territoire américain de manière fortuite (logé dans des bagages ou acheminé malencontreusement par avions et bateaux) ou par l’importation illégale d’animaux exotiques. Mesurant de 12 à 30 cm de long, l’espèce satisfait son appétit sur près d’un demi-millier de variétés végétales diverses, ce qui en fait un nuisible sévère, particulièrement friand des plantes agraires. De plus, l’accroissement de sa population est fulgurant, puisque l’escargot en question peut pondre 2 500 œufs chaque année.

escargot géant Afrique
Crédits : Grotmarsel/iStock

Cet escargot géant se nourrit également de tout ce qui contient du calcium. S’il s’en trouve à court, les peintures des habitations en font les frais, révélant ainsi des traces sur les enduits fraîchement grignotés.

Ne jamais toucher un escargot géant d’Afrique à mains nues

Il s’agit aussi d’un spécimen qui peut indirectement porter atteinte à notre santé. En effet, la seconde caractéristique menaçante du mollusque, en plus de sa voracité, provient du parasite qu’il peut contenir : un « ver pulmonaire du rat ». C’est par son biais que l’être humain peut contracter la méningite.

Cependant, si la reproduction de l’animal intrusif et délétère est maîtrisée, il en devient inoffensif. Un jeune homme passionné par les créatures insolites, éleveur d’insectes, nous présente en vidéo l’escargot géant d’Afrique qu’il détient. Vous pourrez alors noter la taille du bestiau en action comparée à celle de sa main. Néanmoins, l’escargot géant africain reste une espèce sauvage. Sa place est donc dans son milieu naturel : les régions humides et tropicales terrestres.

Les États-Unis ont déjà subi les assauts du mollusque d’Afrique. Dans le comté où siège la ville de Miami, toujours en Floride, l’espèce avait été aperçue en 2011. Par suite, les procédures d’élimination ont duré dix ans et coûté plus de vingt millions de dollars. Cette information n’est pas sans rappeler la propagation de l’acarien parasitaire Varroa destructor, qui se diffuse d’abeille en abeille et oblige l’Australie à décimer des ruches entières pour enrayer l’épidémie.