in

Floride : des moustiques génétiquement modifiés bientôt relâchés dans la nature

Crédits : John Ragai / Wikipedia

Dans de nombreuses zones du globe, les moustiques sont un véritable fléau. Ceux-ci gênent la vie des habitants mais surtout, sont vecteurs de maladies. En Floride, des dizaines de milliers de moustiques génétiquement modifiés vont être relâchés. Le but ? Engendrer une nouvelle génération de moustiques incapable de survivre.

Lutter contre les maladies transmises à l’Homme

Pour lutter contre les moustiques, une des solutions utilisées depuis quelques années est le lâcher de moustiques génétiquement modifiés. En 2018 au Burkina Faso, le gouvernement avait autorisé un tel lâcher dans l’ouest du pays afin de tenter d’éradiquer le paludisme dans la région. En 2014 au Brésil, les autorités avaient déjà libéré des millions de moustiques génétiquement modifiés pour lutter contre la propagation de la dengue.

Comme l’explique un article publié par la chaîne NBC News le 28 avril 2021, la Floride (États-Unis) est sur le point de relâcher pas moins de 144 000 moustiques mâles génétiquement modifiés. L’objectif ? Lutter contre les moustiques Aedes aegypti, ceux-ci étant vecteurs de maladies comme la dengue, et la fièvre jaune ou encore le ver du cœur en ce qui concerne les animaux de compagnie.

moustique Aedes aegypti 2
Crédits : James Gathany / Pixnio

Un moyen de contrôle radical

Ces moustiques que la Floride va relâcher dans la nature proviennent de la société britannique Oxitec. Celle-ci avait déjà mis au point les insectes de l’opération brésilienne de 2014. Selon cette société, les moustiques en question ne piquent pas et ont été simplement créés pour s’accoupler aux femelles piqueuses. Il s’agit de faire en sorte que leur progéniture ne survive pas. Pour les partisans de cette méthode, il s’agit d’un moyen de contrôle radical de la population des moustiques.

Rappelons dans l’archipel des Keys – à l’extrémité sud de la Floride -, l’espèce Aedes aegypti représente seulement 4 % de la population de moustiques. Toutefois, cette même espèce est responsable d’une écrasante majorité des maladies transmises à l’Homme. Andrea Leal est directrice exécutive du Florida Keys Mosquito Control District, l’organisme contrôlant les moustiques dans les Keys. L’intéressée a évoqué une résistance des moustiques à certaines des méthodes de lutte actuelles. Ainsi, il y a ici un besoin d’utiliser de nouvelles méthodes.

Rappelons que ce type de méthode est souvent contesté, mais les résultats semblent tout de même être au rendez-vous. En 2016, une énorme usine de 3 500 m² a été construite à Canton (Chine) afin de conditionner puis relâcher dans la nature près de 20 millions de moustiques modifiés chaque semaine. Avant l’apparition de cette installation, les chercheurs avaient effectué des tests. En libérant 500 000 moustiques, ils ont pu diviser par deux la population de ces insectes dans la zone traitée.